Togo : Dix ans après, les familles des victimes du drame de Cabinda demandent d’aide

Togo : Dix ans après, les familles des victimes du drame de Cabinda demandent d’aide

Publié le : / Par

Le 8 janvier 2010, en partance pour la CAN qui s’est jouée en Angola, le bus qui transportait les Eperviers du Togo a essuyé des tirs venants des rebelles aux régimes en place dans la zone de Cabinda. Des morts, des blessés graves, le bilan était une catastrophe. Dix ans après ce drame qui a fait le tour du monde, les familles des victimes continuent de garder les séquelles. Le gardien Kodjovi Obilalé en garde un handicap à vie. Pour commémorer ce triste évènement, une messe solennelle sera dite en l’honneur des victimes ce mercredi. C’est aussi le moment pour les familles des victimes de lancer un SOS.

« Du fond du cœur, nous lançons ici un SOS à toutes les bonnes volontés qui voudraient nous apporter une quelconque assistance afin de dépoussiérer ce dramatique dossier Cabinda, explique un communiqué, relayé par foot.tg. Le souvenir du drame (…) reste toujours vivace dans les mémoires… Dans la fièvre de l’événement, le monde entier aura versé des larmes de crocodile et crié leur indignation. Puis après, plus rien. » Et de conclure sur une note d’espoir, « afin que les cœurs en pierre, de ceux qui ont en main et traite cette dramatique affaire, soient adoucis pour qu’enfin, ce dossier qui a du plomb dans l’aile depuis dix ans, connaisse une certaine évolution sur le plan juridique et des réparations. » , a relayé Football 365.