Togo : Daniel EDIHE « Je suis au Togo pour faire bouger le football à la base »

Togo : Daniel EDIHE « Je suis au Togo pour faire bouger le football à la base »

Publié le : / Par

Formé au Paris Saint-Germain et devenu, aujourd’hui, entraîneur et formateur sur les bords du club de la capitale française, Daniel EDIHE nourrit de grandes ambitions pour la jeune garde africaine. Le Togolais pense bien installer une école de football dans son pays, pour l’éclosion du football à la base.

La formation des jeunes joueurs décide de l’avenir du football national et mondial. Cette phrase, signe de crédo, épousée par les grandes nations de football, est devenue virale au Togo. Dans cette perspective, les fédérations nationales ont donc une grande responsabilité dans le développement de leur football en créant une philosophie de formation adéquate, comme le stipule Daniel EDIHE, un Togolais formé en France, au PSG.

« L’éducateur de football a pour mission d’organiser et d’animer des séances pour des jeunes filles ou des jeunes garçons, afin de les guider dans leur apprentissage du jeu et leur évolution future dans ce sport. Leur objectif est de leur permettre de progresser selon des objectifs fixés et des échéances (championnats, coupes) tout en veillant à leur sécurité ».

En somme, « pour qu’un jeune se développe de manière optimale, il y a des principes et des phases de développement à respecter », selon l’éducateur international togolais qui a déjà fait ses preuves au PSG en France et au PSG Liban. Il pense offrir de son temps ainsi que ses capacités pour aider les jeunes à s’épanouir et faire grandir le football et cette mission va profiter à tout le football togolais.

« Je suis au Togo pour faire bouger le football à la base. La mission est difficile et il serait stupide de la mépriser mais l’objectif est clair autant qu’il est ardu : faire passer le foot dans une autre dimension, lui faire gravir des échelons sportifs année après année pour lui donner la place que les propriétaires souhaitent le voir occuper ».

Daniel EDIHE, actuellement de retour au pays, pense créer un centre de formation adéquat au Togo et pourquoi pas de référence dans la sous-région.