THE BEST FOOTBALL AWARDS -HUGO LLORIS : UN TALENT NON RECONNU !

THE BEST FOOTBALL AWARDS -HUGO LLORIS : UN TALENT NON RECONNU !

Publié le : / Par

Lui le méritait clairement. Son apport dans le vestiaire et sur le terrain avec le maillot de la France et celui de Tottenham est énorme. Dernier rempart sûr et serein, Hugo aura conduit la team Bleue sur le toit du monde en Russie 20 ans après celle de Zizou and Co.

Pour lui et pour nous, c’est affligeant de ne pas voir son nom déjà figurer dans la short list des cinq gardiens de but nommés pour ce prix Fifa FIFPro World XI encore consternant de lire des portiers en deçà de son niveau briller lors de la remise du Prix du gardien de l’année.

Pour ce prix, le gardien de but français a été oublié puis éjecté au bénéfice de Thibaut Courtois et de Kasper Schmeichel. Deux gardiens avec qui, il évolue dans le même championnat et qui ne sont pas aussi décisif que le natif de Nice. Du moins ce que nous voyons chaque week end. Et comme pour fermer la bouche à ses détracteurs, Lloris s’imposait face à la Belgique de Courtois en demi-finale de Coupe du monde au prix des arrêts de classe mondiale. Entre lui et les autres, il n’avait pas photo. Infranchissable, il l’aura été durant tout le tournoi en Russie. Cette non distinction n’enlèvera rien en son talent au yeux de Didier Deschamps et de Mauricio Pochetino.

Évaporé, lui, l’aura été aussi bien que son compatriote. Zinedine Zidane, à un étage supérieur se voyait doubler par son ancien coéquipier Didier Deschamps, désigné meilleur entraîneur de l’année. La couronne de championne du monde a pesé dans la balance en faveur Didier, qui, comme pour bon nombre a passé son temps à déjouer plutôt que de produire du jeu pour au final être Number one en Russie. Gagner oui mais pour la beauté de ce sport, c’était moche, faut pas se le cacher. Loin de penser qu’il a usurpé son titre de champion du monde et celui qui lui a été décerné à Londres, mais comme lui, Zizou, triple champion d’Europe avec le Real Madrid méritait aussi d’être sacré entraîneur de l’année au cours de la cérémonie The Best, parce que Zidane made in Real ça chatouille et ça excite footballistiquement parlant. Mais comme quoi, ce n’est pas toujours les meilleurs qui gagnent au foot sur le terrain mais aussi en dehors.