Tennis – Roland-Garros  : Gaël Monfils évoque sa joie de retrouver la compétition 

Tennis – Roland-Garros  : Gaël Monfils évoque sa joie de retrouver la compétition 

Publié le : / Par

Tous les regards sont tournés vers Paris où se déroule à partir du dimanche 30 mai Roland-Garros. À moins de 48h de cette compétition de grande envergure, Gaël Monfils parle de ses attentes, de Roger Federer et de Naomi Osaka.

C’est un Gaël Monfils en baisse de forme et en manque de repère qui est venu à Paris pour disputer Roland-Garros. Vétéran des courts, le tennisman de 34 ans n’a pas grande chose à prouver à la Porte d’Auteuil. Il vient à Roland Garros certes, avec une joie immense, mais sans sa famille, qui est son plus grand soutien.

« Je suis content de retrouver Roland-Garros. Mon état d’esprit est toujours le même. Je suis toujours dans le même chemin que ces dernières semaines, ces derniers jours. Dans ma vie personnelle, ça va super bien, et dans ma vie professionnelle, ça ne va pas. Le seul truc que je sais c’est que normalement je devrais voir ma mère, ça fait très longtemps que je ne l’ai pas vue. J’espère pouvoir la voir au moins quelques secondes, je ne sais même pas comment je vais la voir, si je vais pouvoir la prendre dans mes bras, ça pèse. Mon père, il n’est pas là, mes amis, personne n’est vraiment là non plus, ce sera toujours pas pareil (qu’avant la pandémie) », regrette le français.

Interrogé sur Federer avec qui, il a partagé des séances d’entraînement à l’ATP de Genève, Gaël Monfils fait l’éloge du suisse qui impressionne encore malgré ses 39 ans.

« Entre le premier et le deuxième jour (à l’entraînement à Genève), il avait vachement pris de rythme. En une journée, c’est fabuleux ce qu’il a retrouvé comme rythme, comme panache. J’ai vu la différence dans son déplacement, dans sa qualité de frappe. Avec la semaine d’entraînement ici, il va encore plus évoluer. J’étais agréablement surpris de voir la vitesse à laquelle il retrouvait ses capacités.

Il est tellement fort, tellement talentueux, on parle d’une légende de notre sport. C’est mon opinion. S’il vient ici, c’est qu’il se sent quand même bien pour faire quelque chose. Je suis aussi impatient que vous de voir ce qui va se passer. Il ne va pas être facile à aller chercher pour pas mal de personnes », a-t-il estimé.

Gaël Monfils n’a pas manqué de placer un mot sur Naomi Osaka, qui a fait savoir qu’elle n’accorde aucune interview tout au long de Roland-Garros. Le français refuse de juger la japonaise.

« Naomi est une grande championne. Je pense que chaque décision qu’une championne va prendre est forcément contestée ou appréciée. Tout ce que je vois, c’est une championne qui assume ses choix. Je n’ai pas besoin de juger ses choix. Je la respecte. Je comprends la position de la presse, et la sienne, je n’ai pas grand-chose à dire sur ça », a-t-il fait comprendre.