Tennis – Open d’Australie: Le gouvernement exige des explications de Novak Djokovic sur son exemption médicale

L’exemption médicale accordée à Novak Djokovic, ce mardi 4 janvier 2022 par la Fédération Australienne de Tennis pour participer au premier Grand Chelem de la saison, a suscité la réaction vigoureuse du gouvernement australien. Le pouvoir de Canberra veut connaître les raisons qui ont motivé la Fédération à accorder cette faveur spéciale au numéro 1 […]

Avatar de Juste Houngla Par 05/01/2022 - 09:59
Tennis – Open d’Australie: Le gouvernement exige des explications de Novak Djokovic sur son exemption médicale

L’exemption médicale accordée à Novak Djokovic, ce mardi 4 janvier 2022 par la Fédération Australienne de Tennis pour participer au premier Grand Chelem de la saison, a suscité la réaction vigoureuse du gouvernement australien. Le pouvoir de Canberra veut connaître les raisons qui ont motivé la Fédération à accorder cette faveur spéciale au numéro 1 mondial.

Le gouvernement australien a indiqué que Novak Djokovic doit apporter les preuves tangibles de sa dérogation, sans quoi, il ne participera pas à l’Open d’Australie, du 17 au 30 janvier. Par le biais de son Premier ministre, le gouvernement fédéral refuse de cautionner ce qu’il qualifie d’injustice.

« S’il n’est pas vacciné, il devra apporter une preuve acceptable qu’il ne peut pas l’être pour des raisons médicales afin de pouvoir voyager dans les mêmes conditions que les personnes vaccinées. […] Si cette preuve n’est pas suffisante, il sera traité comme tous les autres (non-vaccinés) », a déclaré Scott Morrison lors d’une conférence de presse, ce mercredi 5 janvier 2022.

La ministre de l’intérieur hausse le ton

Pour le gouvernement australien, Novak Djokovic n’est pas au-dessus des prescriptions médicales en vigueur. Il n’est donc pas question qu’il bénéficie d’un traitement de faveur, a reprécisé la ministre de l’Intérieur Karen Andrews. Elle a ajouté ensuite que seul le gouvernement fédéral est autorisé d’accorder une exemption pour voyager.

« Si le gouvernement de l’État de Victoria et la Fédération de tennis australienne peuvent permettre à un joueur non-vacciné de participer à l’Open d’Australie, c’est le gouvernement fédéral qui applique nos règles aux frontières extérieures », a-t-elle déclaré.

Le directeur de l’Open d’Australie, Craig Tiley, se défend face aux accusations

Depuis cette exemption médicale accordée à Novak Djokovic, le directeur de l’Open d’Australie est accusé de favoritisme et de complicité de favoritisme. Face à ces accusations, Craig Tiley a affirmé que cette dérogation a été accordée dans les règles de l’art.

« Il n’y a pas eu de faveur spéciale pour Novak Djokovic ou aucun autre joueur de tennis. Nous avons rendu les choses difficiles pour tous ceux qui demandaient une exemption […] et faire en sorte que des experts médicaux se prononcent en toute indépendance. 26 athlètes ont demandé une exemption et seulement une poignée a été accordée. », s’est-il défendu.

La participation de Novak Djokovic à l’Open d’Australie n’est donc pas encore garantie alors qu’on pensait à l’annonce de cette exemption que le débat lié à sa venue ou non à Melbourne est clos.

Avatar de Juste Houngla
Je suis HOUNGLA Honorat Juste, journaliste béninois spécialisé dans le domaine du sport, notamment en tennis. Je suis un fou passionné de voyages, de livres.
Nos recommandations: