Tennis : Daniil Medvedev dans la lumière en 2021

Grand inconnu du grand monde en 2014, l’année de son début en carrière professionnelle, Daniil Medvedev est aujourd’hui une valeur incontournable du tennis mondial. Cette saison, le Moscovite a laissé des traces indélébiles sur les courts, notamment lors des grands rendez-vous. L’ATP Cup, le début de la lumière Daniil Medvedev appartient à l’histoire glorieuse du […]

Avatar de Juste Houngla Par 06/12/2021 - 11:30
Tennis : Daniil Medvedev dans la lumière en 2021 Daniil Medvedev - crédit photo : icon sport

Grand inconnu du grand monde en 2014, l’année de son début en carrière professionnelle, Daniil Medvedev est aujourd’hui une valeur incontournable du tennis mondial. Cette saison, le Moscovite a laissé des traces indélébiles sur les courts, notamment lors des grands rendez-vous.

L’ATP Cup, le début de la lumière

Daniil Medvedev appartient à l’histoire glorieuse du tennis mondial. En 2021, le droitier russe a intégré la cour des grands, après seulement sept ans dans l’élite. La superbe année 2021 du numéro 2 mondial a démarré en février. En Australie, le joueur de 25 ans a remporté la deuxième édition de l’ATP Cup avec sa sélection nationale. Un grand Medvedev avait permis à la Russie de battre l’Italie en finale et de succéder à la Serbie au palmarès de cette jeune compétition de tennis.

La frustration à Melbourne

Les jours qui ont suivi son premier titre en sélection, Medvedev a séduit les cœurs à l’Open d’Australie, le premier des quatre levées du Grand Chelem. Aux Internationaux de Melbourne, Daniil s’est hissé en finale. Alors qu’il visait son premier titre en Majeur, il se fera battre le 21 février par l’inévitable Novak Djokovic, qui s’est offert son 9e Open d’Australie. La déception était énorme du côté de Medvedev, lui qui envisageait de remporter sa première finale à Melbourne.

La progression à Roland-Garros et à Wimbledon

La finale jouée à l’Open d’Australie a rendu redoutable Daniil Medvedev sur les courts. À l’aise sur toutes les surfaces (dur, terre battue, gazon), le Russe a également impressionné à Roland-Garros dans le mois de juin. Dans le royaume de Nadal conquis cette année par Novak Djokovic, Medvedev a disputé les quarts de finale. C’était son meilleur résultat à la Porte d’Auteuil en cinq participations.

Un mois plus tard, Daniil Medvedev a encore établi son meilleur résultat sur l’herbe de Wimbledon. Dans le jardin de Federer, il a été éliminé en huitièmes de finale par le Polonais Hubert Hurkacz. C’était pour la première fois qu’il atteint cette étape au Grand Chelem londonien.

LIRE AUSSI:   Tennis - WTA Séoul : Lin Zhu et Kristina Mladenovic en finale

La conquête au Masters de Toronto et la gloire à l’US Open

Le 15 août, le spécialiste de revers à deux mains a ajouté un quatrième Masters 1000 à son palmarès. Lors de sa deuxième finale au Masters de Toronto, le numéro 2 mondial a dominé l’Américain Reilly Opelka pour s’offrir son premier titre dans ce tournoi. Cette conquête à Toronto va montrer le chemin de la gloire à Daniil à l’US Open.

Le Moscovite a créé la sensation en battant en finale le grandissime favori Novak Djokovic. Il décroche ainsi son premier Majeur en carrière le 12 septembre, prenant sa revanche sur Nole, qui l’avait privé du titre à l’Open d’Australie. Le rêve est réalisé et Medvedev écrit enfin sa légende.

L’étoile brillante en Coupe Davis

Après son titre à l’US Open, Medvedev a disputé deux finales successives sans succès. D’abord, il s’est incliné au Rolex Paris Masters face à Djoko. Ensuite, il est tombé face à Alexander Zverev au tournoi des Maîtres à Turin. Mais ces deux défaites n’ont pas atteint son moral. Bien au contraire, Daniil Medvedev était psychologiquement armé et résolument engagé à terminer la saison de la façon dont il l’avait commencé.

En patron de la sélection russe, Medvedev a déposé son pays sur le trône de la Coupe Davis. Grâce à lui et Andrey Rublev, la Russie a décroché son troisième Saladier d’Argent en battant en finale la Croatie, à Madrid, le dimanche 5 décembre. Medvedev a tout mis en œuvre pour mettre fin à 15 ans de frustrations de la Russie en Coupe Davis.

Il part en vacances avec la satisfaction d’avoir réalisé l’une de ses meilleures saisons. Il faudra forcément compter sur lui la saison prochaine s’il joue toujours à son meilleur niveau.

Avatar de Juste Houngla
Je suis HOUNGLA Honorat Juste, journaliste béninois spécialisé dans le domaine du sport, notamment en tennis. Je suis un fou passionné de voyages, de livres.
Nos recommandations: