« Superligue » : Infantino dit non !

Pas de refondation au niveau de la Ligue des Champions maintenant. LA FIFA vient de balayer du revers de la main ce nouveau projet qui était en gestation. Gianni Infantino n’est pas passé par quatre chemins pour expliquer qu’il n’y’aurait pas de changement concernant la formule de la Ligue des Champions. Interrogé par le journal […]

Avatar de nassim67kouba Par 22/10/2020 - 23:25
« Superligue »  : Infantino dit non !

Pas de refondation au niveau de la Ligue des Champions maintenant. LA FIFA vient de balayer du revers de la main ce nouveau projet qui était en gestation.

Gianni Infantino n’est pas passé par quatre chemins pour expliquer qu’il n’y’aurait pas de changement concernant la formule de la Ligue des Champions.

Interrogé par le journal allemand, Aargauer Zeitung, le patron du foot a déclaré qu’il n’était pas intéressé par une « superligue » européenne.

Alors que 18 clubs issus des cinq grands championnats européens (Angleterre, Espagne, Allemagne, Italie, France) étaient en pourparlers pour un championnat séparatiste, le président de la FIFA est venu mettre fin au rumeur « En tant que président de la FIFA, je m’intéresse à la Coupe du monde des clubs, pas à la superligue », a-t-il indiqué. « Pour moi, il ne s’agit pas du Bayern Munich contre Liverpool, mais du Bayern contre Boca Juniors. Liverpool a 180 millions de fans dans le monde. Flamengo a 40 millions de fans et 39 millions d’entre eux sont au Brésil. Liverpool a peut-être 5 millions de fans en Angleterre et 175 millions de fans dans le monde ».

Au cours de cette même interview, Infantino à fait savoir qu’il était focus sur le succès de la nouvelle réforme de la Coupe du monde, passée à 24 équipes qui se tiendra en Chine en 2022.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: