Stade d’Olembé : la menace de délocalisation du match d’ouverture plane toujours

Le nouveau report de la cérémonie officielle de prise de possession du stade d’Olembé et de ses annexes montre bien que  cet antre de 60 000 places a du mal à rendre ses clés. Et la menace de la CAF de délocaliser le match d’ouverture pour un autre site resterait toujours d’actualité. On était le […]

Avatar de Léger Tientcheu Par 03/12/2021 - 15:15
Stade d'Olembé

Le nouveau report de la cérémonie officielle de prise de possession du stade d’Olembé et de ses annexes montre bien que  cet antre de 60 000 places a du mal à rendre ses clés. Et la menace de la CAF de délocaliser le match d’ouverture pour un autre site resterait toujours d’actualité.

On était le 17 novembre dernier, lorsque le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba, écrivait au ministre Camerounais des sports, par ailleurs président du comité local d’organisation de la CAN 2021, pour se plaindre des lenteurs dans l’achèvement du stade d’Olembé qui devra abriter la rencontre d’ouverture et de clôture de la CAN TotalEnergies Cameroun 2021. Le patron de l’administration de la faîtière du football continental menaçait  d’ailleurs de délocaliser le match d’ouverture pour un autre site, si la date du 30 novembre 2021 n’était pas respectée pour la livraison de ce stade basé à Yaoundé. « S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 Novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun », avait écrit Véron Mosengo-Omba.

En réponse,  le ministre des sports Camerounais, Narcisse Mouelle Kombi, avait indiqué que le stade d’Olembé devait être livré comme convenu pour la fin du mois de novembre.« Le délai contractuel de livraison de ce complexe est fixé au 30 novembre. Au rythme où vont les travaux, j’ai consulté le rétroplanning tout à l’heure, mes experts collaborateurs qui suivent techniquement le chantier m’ont d’ailleurs signalé que nous sommes en avance d’un jour sur ce rétroplanning », rassurait le président du comité local d’organisation de la CAN. Cependant, rendu au 30 novembre, l’on n’a pas eu de stade livré, comme promis par la partie Camerounaise. Et la menace de la CAF n’est pas entrée en application. Beaucoup d’observateurs y ont vu, dans le silence de l’instance faîtière du football africain, la rencontre entre les deux parties au Caire, lors de l’assemblée générale extraordinaire de la CAF, le 26 novembre dernier. Le ton martial de la CAF a laissé place aux amabilités et dithyrambes.

LIRE AUSSI:   CAN 2021 / Tunisie : Trois nouveaux joueurs rejoignent le stage de préparation

Réception technique

Pour justifier le rendez-vous manqué du 30 novembre, le ministre des sports a indiqué qu’il était question désormais d’une réception technique du stade d’Olembé, tout en prenant un autre rendez-vous pour le 3 décembre afin de finalement récupérer le stade et ses annexes. Une cérémonie officielle était d’ores et déjà prévue à cet effet. Malheureusement, une nouvelle fois, on aura un autre glissement, car le vice-président de la commission de Communication du COCAN, Gabriel Nloga,  a informé tôt ce matin que la cérémonie officielle de prise de possession du stade d’Olembé et de ses annexes a été renvoyée à une date ultérieure.

Un renvoi certainement de trop qui montre bel et bien qu’il y aurait encore beaucoup de boulot à faire sur ce site. Selon nos informations, la CAF n’a toujours pas abandonné l’idée de délocaliser le match d’ouverture pour un autre stade, malgré la volonté affichée du comité local d’organisation de tenir ce premier match de la CAN à Olembé, coûte que vaille.

A 37 jours du coup d’envoi de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations, le stade d’Olembé reste toujours sous la menace d’une suspension, en raison des lenteurs dans son achèvement. Selon une source crédible, les jeunes mobilisés pour la parade du match d’ouverture feront des répétitions ailleurs que sur la pelouse d’Olembé. Certainement pour pallier à toute éventualité.

Avatar de Léger Tientcheu
Léger Tientcheu est un Journaliste Camerounais spécialisé dans le sport en général et le football en particulier. Il exerce sa passion depuis 2009 dans plusieurs rédactions au Cameroun. Il a couvert de nombreuses compétitions nationales et internationales.
Nos recommandations: