Roger Milla et les anciens lions

Stade de Japoma : les supplications de Roger Milla pour que l’infrastructure porte son nom

Publié le : / Par

En visite à Douala, le week-end dernier, en compagnie des anciens Lions Indomptables du Cameroun et du secrétaire général de la présidence de la république, Ferdinand Ngoh Ngoh, l’ambassadeur itinérant, Albert Roger Milla, a encore émis le vœu de voir l’antre de 50 milles places porté son nom.

Quelques anciennes gloires du football africain et  les autorités sportives Camerounaises ont entamé une visite des sites devant accueillir les rencontres de la 33e édition de la coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies 2021. Cette délégation est présidée par le secrétaire général de la présidence de la république, Ferdinand Ngoh Ngoh. Cette descente sur le terrain a été appelée par la présidence de la république  » Mission d’information ». Elle a pour but de  « s’assurer que ces infrastructures répondent au cahier des charges définis par la Confédération camerounaise de football (CAF) afin de rendre fidèlement compte au Président de la République de la situation réelle sur le terrain». Les anciens Lions Indomptables, Patrick Mboma, Samuel Eto’o, Rigobert Song, Geremi Njitap, Joseph Antoine Bell et Roger Milla font partie de cette mission qui sillonnera les sites retenus pour la prochaine grande fête du football continental.

La délégation missionnée a commencé sa visite par Douala. Les personnalités sportives et administratives ont pu visiter de fond en comble le complexe sportif de Japoma qui abrite le stade de 50 milles places. Le quart-de-finaliste de la Coupe du Monde Italie 90 a profité de la présence du proche collaborateur du Chef de l’État, Ferdinand Ngoh Ngoh, pour réitérer son plus grand vœu de voir le stade de Japoma être baptisé en son nom:  » Stade Roger Milla ».  »

« Je vous souhaite à tous la bienvenue à Japoma, la capitale du Canton Bakoko. Japoma, c’est mon village, le quartier de mon père est juste à côté. Je dis merci au président Paul Biya parce qu’il a fait de moi Ambassadeur itinérant à la fin de ma carrière de joueur. Ensuite, il a construit ici à Japoma, ce magnifique bijou. Maintenant, je demande au ministre d’État, Secrétaire général à la présidence de la république, s’il peut aller dire ou intercéder auprès du Chef de l’État pour que ce stade porte le nom de Roger Milla avant le début de la CAN. C’est aussi le souhait de tout le village. Ce n’est pas une obligation, c’est une faveur que nous demandons », a-t-il imploré.

Notons que Roger Milla, le natif du coin, s’est impliqué, il n’y a pas longtemps, dans la modernisation du lycée de Japoma en finançant la construction d’un bâtiment de deux étages pour augmenter la capacité d’accueil dudit établissement scolaire. Et ce bâtiment portera son nom. Il reste désormais à savoir si ses supplications répétées et incessantes de voir le stade de Japoma porter son nom seront reçus favorablement.