Souvenir: Il y a un an, l’Algérie était championne d’Afrique pour la 2ème fois

Souvenir: Il y a un an, l’Algérie était championne d’Afrique pour la 2ème fois

Publié le : / Par

« Vous allez me prendre pour un fou mais je dirai à mes joueurs que je veux gagner la CAN. Je suis obligé de dire ça. Je sais qu’on n’a pas battu le Cap Vert mais je dirai ça… », avait déclaré le sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi, le 18 Août 2018 lors de sa première conférence de presse.

Onze mois plus tard, Belmadi et ses joueurs ont réussi cet exploit qu’aucun n’avait crû possible d’autant que la sélection algérienne était tellement disloquée après la Coupe du monde 2014 et le départ du coach Vahid Halilhodzic, que seul Belmadi avait cru avec son plan de travail réfléchi depuis bien longtemps.

Le 19 juillet 2019, l’équipe nationale algérienne a été sacrée championne d’Afrique pour la deuxième fois de son histoire après 1990, en dominant son homologue sénégalaise 1-0 grâce à une réalisation de Baghdad Bounedjah, au stade international du Caire.     

« Le mérite revient aux joueurs, c’est eux les principaux acteurs. Ils se sont battus durant tout le tournoi pour aller décrocher le trophée. Un grand bravo à eux », avait alors déclaré, autre autres, le coach Djamel Belmadi, l’homme par qui, tout est arrivé, à l’issue de cette victoire finale.

Pour mieux comprendre, il est utile de rappeler depuis le départ de Halilhodzoc après le Mondial 2014, la sélection algérienne a connu 5 sélectionneurs, 6 en comptant Nabil Neghiz l’intérim. Il s’agit de Milovan Rajevac en 2016, Georges Leekens entre 2016-2017, Lucas Alcaraz en 2017 et Rabah  Madjer entre 2017-2018. Aucun de ses entraineurs n’a pu recomposer un groupe digne de redorer le blason des Verts.

En 2018, l’Algérie a joué son premier match en gagnant contre la Tanzanie (4-1). Ensuite, Les Verts perdront quatre fois : contre l’Iran (2-1) ; l’Arabie Saoudite (2-0), le Cap-Vert (3-2) et enfin contre le Portugal (3-0).

C’est surtout ce match perdu contre le Cap vert que Belmadi avait évoqué lors de sa première conférence de presse.

Les premiers matchs des Verts avec Belmadi

Djamel Belmadi débute officiellement son premier match de coach des Verts le 9 septembre 2018, en déplacement face à la Gambie pour les qualifications de la CAN 2019. Les Verts arrachent le nul (1-1).

Le 12 octobre de la même année, les Verts battent à Blida, le Bénin (2-0) toujours dans le cadre des qualification de la CAN 2019. Le 18 novembre 2018, l’Algérie se qualifie à la phase finale de cette CAN 2019 en battant le Togo (4-1).

Belmadi et ses joueurs contre leur premier pari et réussissent ainsi à redonner la confiance aux fans.

A la veille du départ de la sélection vers la Caire pour disputer cette phase finale de la CAN 2019 entre le 21 juin et le 19 juillet, le sélectionneur de l’équipe nationale de Djamel Belmadi a réitéré son ambition : « Notre objectif dans un premier temps c’est de passer le premier tour puis se battre pour le sacre final, car nous ne serons pas en Egypte en juin prochain pour faire de la figuration. Il faudra se battre pour le titre comme toutes les grandes nations du football africain. Il faudra bien entrer dans la compétition, acquérir cette confiance nécessaire puis aller petit à petit le plus loin possible », a indiqué Belmadi dans un entretien diffusé sur le site de la Confédération africaine (CAF).

Sans faute des Verts en phase finale

Les Verts débutent la CAN en battant le Kenya (2-0) puis le Sénégal par la plus petite des marges (1-0), et de terminer la phase de groupes tranquillement par une victoire contre la Tanzanie (3-0).

En huitième de finale, les Verts battent nettement la Guinée ( 3-0).

Et c’est à partir de là que commenceront les matchs à suspens pour Belmadi et sa troupe.

En quarts de finale, les Verts rencontrent les Éléphants de la Côte d’Ivoire. Feghouli ouvre la marque pour les Verts avant que Kodjia n’égalise et inscrit ainsi le premier but encaissé par l’Algérie dans la compétition. Les prolongations se terminent sur ce score de parité et c’est à la séance fatidique des tirs au but que les Verts ont réussi à se qualifier en demi-finale (4-3).

L’Algérie rencontrera le Nigéria en demi-finale : William Troost-Ekong ouvre la marque contre son camp au profit des Verts. Odion Ighalo égalise sur penalty. Alors que tout le monde pensait déjà aux prolongations, Riyad Mahrez marque sur un coup-franc direct un peu plus de quatre minutes après le début des arrêts de jeu (90+5e, 2-1). Un but qui est resté dans les annales.

29 ans après sa CAN en Algérie en 1990, l’Algérie est en finale.

Le 19 juillet 2019, la finale de la CAN oppose donc l’Algérie au Sénégal, deux équipes qui se sont affrontées lors de la phase de groupes (victoire des Verts 1-0).

Baghadad Bounedjah ouvre la marque dès la deuxième minute de jeu, sur un tir surpuissant à l’entrée des 18 mètres qui a trompé le gardien Gomis après avoir été détourné par un défenseur sénégalais (1-0).

Les Sénégalais ont repris les choses en main dès l’entame de la deuxième mi-temps.

Le pressing des « Lions de la Teranga » s’est poursuivi avec la même intensité et a porté ses fruits deux minutes plus tard, lorsque Niang a envoyé un centre tendu sur le bras de Guedioura, alors que ce dernier se trouvait à l’intérieur de sa surface de réparation.

Dans un premier temps, l’arbitre camerounais Alioum Néant accorde un penalty, mais après avoir consulté la VAR, il s’est rétracté, considérant que la main de Guedioura était entièrement collée au corps.

Et finalement c’est sur ce score d’un but à zéro en faveur des Verts que le match s’est terminé.

Même si la sélection algérienne a souffert tout au long de la partie, ses sacrifices tout au long du tournoi ont été récompensés avec cette importante victoire qui, vingt-neuf ans plus tard, lui offre un deuxième titre en Coupe d’Afrique des nations.

Le rêve de plus de 42 millions d’Algériens s’est réalisé en cette soirée du vendredi 19 juillet 2019, après la brillante victoire contre le Sénégal (1-0), en finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2019), disputée au stade international du Caire.

De plus, le milieu de terrain algérien Ismaël Bennacer a été élu « meilleur joueur » de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019).

Le porteur d’eau d’Empoli (Italie) a reçu son trophée juste après la victoire de la sélection algérienne contre le Sénégal (1-0), en finale du tournoi, et c’est le président de la Fédération internationale de football, Gianni Infantino qui le lui a personnellement remis.

D’autre part, quatre joueurs algériens figurent dans l’équipe-type de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2019.

Les quatre internationaux algériens sont Raïs M’Bolhi, élu meilleur gardien du tournoi, les deux milieux de terrain Adlene Guedioura et Ismaël Bennacer (meilleur joueur du tournoi) ainsi que l’attaquant Riyad Mahrez.

L’hommage de Pélé

La légende du football mondial, le Brésilien Edson Arantes do Nascimento dit Pelé a estimé que le sacre continental de l’Algérie, remporté devant le Sénégal, est « mérité » pour avoir été l’équipe la plus constante durant toute la Coupe d’Afrique des nations-2019 (CAN-2019), disputée en Egypte.

« La CAN a su garder son âme, tout le contraire de la Copa (América). Toutes mes félicitations à l’Algérie pour cette victoire. Cette équipe le mérite amplement, elle a été constante tout le long du tournoi et je suis vraiment heureux pour les joueurs. Ils doivent profiter de ce moment car ce n’est pas tous les jours que l’on remporte un titre d’envergure avec sa sélection nationale », a indiqué Pelé dans des propos repris par le site sénégalais Afrique Sports.

L’ancien international brésilien a aussi rendu un vibrant hommage aux entraîneurs algérien Djamel Belmadi et sénégalais Aliou Cissé pour le travail accompli pour faire parvenir leurs sélections en finale.

« Bravo également aux deux sélectionneurs, Belmadi et Cissé, qui ont fait un fabuleux travail. Je suis en admiration devant ces deux jeunes hommes qui font partie de cette génération d’entraîneurs qui font souffler un vent de fraîcheur sur le football mondial », s’est-il réjoui.

Le 20 juillet, les champions d’Afrique algériens, arrivés dans l’après-midi à Alger en provenance d’Egypte , ont pris place dans le bus à impériale pour effectuer une parade dans les artères de la capitale.

Après une pause au salon d`honneur de l`aéroport Houari-Boumediene, les partenaires du capitaine Riyad Mahrez entament une parade qui les mènera à travers les artères de la capitale où un accueil populaire leur a été réservé par tous les citoyens algériens en leur honneur, après leur consécration africaine, 29 ans après leur premier succès.

Enfin le lendemain, le 21 juillet, le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a décidé de décerner des médailles de l’ordre du mérite national aux membres de la sélection algérienne de football, pour le titre de champions d’Afrique.