Soudan du Sud : L’entraîneur Abdulrahman Chol Rajab est décédé

L’Association de football du Soudan du Sud (SSFA) confirme la mort subite de l’entraîneur Abdulrahman Chol Rajab. L’ancien président du comité des entraîneurs est décédé des suites d’un accident de voiture dans la région de Malakia à Juba le mercredi soir 5 janvier 2022. Le football sud-soudanais est en deuil avec la disparition tragique de Abdulrahman Chol […]

Avatar de Marie-Désiré G. Dagbovi Par 06/01/2022 - 13:06
Soudan du Sud : L’entraîneur Abdulrahman Chol Rajab est décédé

L’Association de football du Soudan du Sud (SSFA) confirme la mort subite de l’entraîneur Abdulrahman Chol Rajab. L’ancien président du comité des entraîneurs est décédé des suites d’un accident de voiture dans la région de Malakia à Juba le mercredi soir 5 janvier 2022.

Le football sud-soudanais est en deuil avec la disparition tragique de Abdulrahman Chol Rajab. Un décès inattendu qui laisse les acteurs du football local en émoi. « L’ensemble de la SSFA souhaite exprimer ses sincères condoléances à la famille et aux amis de l’entraîneur Abdulrahman Chol. Nos pensées et nos prières vous accompagnent en ces temps difficiles », lit-on sur la page officielle Facebook de la fédération. D’après certains témoins oculaires, une voiture qui roulait trop vite a perdu le contrôle et a heurté l’entraîneur-chef de Al-Rabita FC.

Abdulrahman Chol Rajab est décédé plus tard des suites de blessures graves. Il était l’un des rares titulaires de la licence B de la CAF au Soudan du Sud. L’illustre disparu était aussi un ancien membre du Conseil d’administration de la SSFA et a été nommé président du Comité des entraîneurs à la fédération nationale, supervisant le recrutement d’entraîneurs pour l’équipe nationale.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: