Sonia Bompastor, première femme à soulever la C1 comme joueuse et entraîneuse

Un peu plus d’un an après son arrivée à la tête de l’Olympique Lyonnais, elle a permis à son équipe de retrouver les sommets. Pourtant, plusieurs critiques lui ont été adressées à sa nomination. Il faut souligner en effet que l’ancienne latérale gauche de l’équipe de France ne faisait pas l’unanimité. Sonia Bompastor dans l’histoire […]

Avatar de Abderrahmen Mahouachi Par 02/06/2022 - 23:30
Sonia Bompastor Photo Icon Sport)

Un peu plus d’un an après son arrivée à la tête de l’Olympique Lyonnais, elle a permis à son équipe de retrouver les sommets. Pourtant, plusieurs critiques lui ont été adressées à sa nomination. Il faut souligner en effet que l’ancienne latérale gauche de l’équipe de France ne faisait pas l’unanimité.

Sonia Bompastor dans l’histoire du football féminin

Samedi 21 mai, en entrant sur la pelouse du Juventus Stadium, Sonia Bompastor ne savait pas ce qui l’attendait. En effet, son nom allait s’écrire dans les livres d’histoire comme étant la première femme ayant gagné la Ligue des Champions comme joueuse puis entraineuse. Au coup de sifflet final de l’affrontement contre le FC Barcelone (3-1), Bompastor avait officiellement validé sa « reconquête ».

Après avoir perdu le titre la saison passée, l’OL a retrouvé le sommet du football européen. Le club rhodanien le dominait d’ailleurs avec cinq titres entre 2016 et 2020. Les Lyonnaises ont longtemps célébré ce sacre qui place Sonia Bompastor aux côtés d’un Zinedine Zidane ou d’un Carlo Ancelotti à l’échelle du football.

« La seule différence entre joueuse et entraîneur, ce sont les années qui passent », a-t-elle tout résumé en conférence de presse.

Sonia Bompastor, un parcours inspirant de joueuse

Sonia Bompastor est un des éléments clés de la prise de pouvoir de l’OL sur la scène nationale et européenne au milieu des années 2000. Elle a soulevé, à elle seule, 12 titres en deux périodes de trois années. Après des débuts à l’US Mer, l’US Thoury puis au Tours EC, la native de Blois dont le père était arbitre a signé son premier contrat pro avec le club La Roche ESOF en 2000. Après deux ans passés à la découverte de l’élite, elle rejoint le Montpellier Hérault SC. Là, elle gagne deux championnats de France et un challenge de France.

En 2006, elle rejoint l’Olympique lyonnais. Elle y gagne trois titres de championne et un challenge de France. Sonia a ensuite été sélectionnée au deuxième tour de la draft inaugurale de la nouvelle ligue professionnelle américaine la Women’s Professional Soccer par le Washington Freedom, en 2009. Elle a terminé meilleure passeuse malgré son rôle de milieu défensif.

Après un prêt au PSG, elle revient aux Etats-Unis avant d’annoncer son envie de retourner en France. En 2012, avec son club de l’Olympique Lyonnais, elle réalise un triplé historique : Championnat de France, Coupe de France et Ligue des champions. À 33 ans, elle a arrêté sa carrière sur un 15e titre en remportant la finale de la coupe 2013 contre l’AS Saint-Etienne.

Sélectionnée pour la première fois avec l’équipe de France en 2000, Sonia est l’une des centenaires avec Hoda Lattaf, Sandrine Soubeyrand, Marinette Pichon, Corinne Diacre et Stéphanie Mugneret-Béghé.

Sonia Bompas Sonia Bompastor, première femme à soulever la C1 comme joueuse et entraîneuse

Photo by Icon sport

Sonia Bompastor, une entraîneuse avec un fort caractère

Derrière son sourire communiquant, Sonia Bompastor cache un caractère très fort qui fait d’elle une véritable leader pour ses joueuses. Après sa retraite, elle a intégré le staff technique de l’Olympique lyonnais autour de Patrice Lair en 2013. C’est seulement 8 ans plus tard, en avril 2021, qu’elle est promue entraîneuse principale de son ancien club, l’OL.

Elle prend l’équipe après un coup d’arrêt et une saison 2020-2021 sans aucun titre. Elle lui insuffle une nouvelle dynamique en intégrant de nouveaux visages comme Selma Bacha et Melvine Malard. Son seul titre est pour le moment la Ligue des Champions 2021-2022.

Et quid de sa vie privée ?

Sonia Bompastor a dans un premier temps cumulé les fonctions d’entraîneuse adjointe de l’équipe féminine professionnelle et de directrice du centre de formation féminin de l’OL depuis 2013. L’arrivée de sa première fille, Louane, en 2015 a rendu plus serré son emploi de temps. Elle n’a donc plus conservé sa deuxième responsabilité.

L’ancienne footballeuse internationale a ensuite donné le jour à des jumeaux. Gabin et Clara sont nés en 2017 à Lyon. Mère de trois enfants, Bompastor est la preuve vivante du succès basé sur l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Abderrahmen Mahouachi
Journaliste et rédacteur sportif depuis 2013, je partage ma passion avec les fans du sport, spécialement les fans du football africain. Spécialiste du football africain, notamment maghrébin, je suis notamment un fan du football italien et un grand supporters de la Juventus.
Nos recommandations: