Serie A: Dzeko vs Fonseca, le dilemme de la Roma

Serie A: Dzeko vs Fonseca, le dilemme de la Roma

Publié le : / Par

Les Romains sont à la croisée des chemins après des tensions au club issues des dernières contre performances de l’équipe. Une crise ravivée par Edin Dzeko, capitaine des Giallorossi, remonté contre son entraîneur Paulo Fonseca.

La poussière ne s’est pas encore dissipée dans la Ville éternelle. Après une semaine convulsive marquée par une défaite démoralisante dans le derby et une élimination humiliante en Coppa Italia, la victoire farouche 4-3 de samedi contre La Spezia était un remontant indispensable.

Bien que ce triomphe passionnant ait donné aux Friedkins une clarté cruciale sur les prochaines étapes à franchir, il leur présente également un dilemme déroutant. Des changements doivent être faits dans le nid et sur le terrain, mais la question est de savoir quand et comment.

Paulo Fonseca était assis sur un siège éjectable, mais le but libérateur de dernière minute de Lorenzo Pellegrini face à La Spezia samedi, lui a évité de justesse un licenciement. Le Portugais était sûrement prêt pour prendre la porte jusqu’à cette frappe imparable.

Pour remplacer Fonseca, Massimiliano Allegri est le favori. Le tacticien né à Livourne pourrait encore rentrer au sein de la capitale italienne, et un tel évènement ravirait certainement Edin Dzeko. Le bombardier bosniaque et Fonseca étant en désaccord depuis le match de la Ligue Europa en août dernier à Séville.

Serie A Dzeko vs Fonseca Serie A: Dzeko vs Fonseca, le dilemme de la Roma

Une relation déjà tendue qui a atteint son paroxysme après la catastrophe de la Coppa Italia. Dzeko est exclu de l’équipe de samedi par mesure disciplinaire. Une telle situation n’est pas durable et il semble que les romains pourraient être contraints de choisir entre l’attaquant vedette et l’entraîneur portugais.

Le football de Fonseca est beau, mais il est difficile d’imaginer que des trophées s’ajoutent à une gibecière poussiéreuse des Giallorossi. Compte tenu des déficiences défensives récurrentes qui ont marqué son mandat.

Selon la presse italienne, les Romains ont déjà atteint leur plafond avec le Portugais ; le ciel serait la limite avec Allegri aux commandes.