SÉNÉGAL / A QUELQUES JOURS DU MONDIAL RUSSE : L’ATTAQUE EN PANNE

  Du Sénégal : Mouhamed CAMARA Marquer des buts, les lions ne savent plus le faire. Ils ont inscrit un maigre but lors de leurs quatre dernières sorties. Une statistique qui inquiète plus d’un observateur alors que le mondial se fait pressant. Les dernières sorties en amical de l’équipe du Sénégal ne rassurent guère. Avec […]

Avatar de nassim67kouba Par 06/06/2018 - 00:00
SÉNÉGAL / A QUELQUES JOURS DU MONDIAL RUSSE : L’ATTAQUE EN PANNE

 

Du Sénégal : Mouhamed CAMARA

Marquer des buts, les lions ne savent plus le faire. Ils ont inscrit un maigre but lors de leurs quatre dernières sorties. Une statistique qui inquiète plus d’un observateur alors que le mondial se fait pressant. Les dernières sorties en amical de l’équipe du Sénégal ne rassurent guère. Avec une pléiade de joueurs aux profils différents, le Sénégal cherche encore son buteur attitré. Dans le secteur offensif, aucun ne se détache du lot véritablement. Si un temps, Aliou Cissé avait misé sur Moussa Konaté comme fer de lance de l’attaque, la dernière prestation de celui-ci ne plaide pas à sa faveur : O occasions de but franche, très peu de combinaisons avec ses partenaires, le joueur d’Amien a montré ses limites.

Longtemps vu comme le buteur de la sélection, Moussa Sow a maintenu à flot la sélection devenant ainsi le meilleur artificier de la sélection en activité avec 18 buts. Sauf que l’état de forme de l’ancien joueur de Lille pose débat après ses blessures au genou lors de son arrivée à Burarsport en janvier. S’il fait partie des cadres de la sélection et que son statut de meilleur buteur lui confère un avantage, il n’en demeure pas moins que sur la durée, sa position peut être contestée. Du coté des anciens internationaux tels Cheikh Sidi Ba, on ne s’inquiète pas de cette mauvaise passe : « actuellement, offensivement, l’équipe ne carbure pas fort du à un manque de créativité mais aussi à l’inefficacité de nos attaquants qui vendangent beaucoup d’occasions faciles, reconnaît notre interlocuteur. Pour Moussa Sow, il est moins décisif ces derniers temps mais on ne doute pas de lui. Il se réveillera tôt au tard. » Vaut mieux que cela soit maintenant.

Ni Mame Biram Diouf encore moins Diafra Sakho n’ont encore l’épaule pour porter l’attaque du Sénégal. Avec des joueurs habitués à crever l’écran dans leurs clubs avec une moyenne de buts, les attaquants du Sénégal affichaient un bilan très reluisant. Au sortir des éliminatoires comptant pour le mondial 2018, les Lions figuraient à la troisième place des attaques les plus prolifiques avec 15 buts inscrits en huit matchs disputés. Depuis lors, l’attaque cherche son leader. Cela a commencé d’abord lors des éliminatoires de la Can et pendant la phase finale. Deux compétitions durant lesquelles le Sénégal n’a pas été à son avantage offensivement. A titre d’illustration, trois buts ont été marqués par le Sénégal à la Can 2017.

A dix jours du début du mondial, Aliou Cissé devra trouver la solution afin de relancer la machine. La Croatie et la Corée, les deux prochains adversaires du Sénégal, seront un bon baromètre.

 

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Nos recommandations: