Sélection tunisienne : Mondher Kebaier sur un siège éjectable ?

Sélection tunisienne : Mondher Kebaier sur un siège éjectable ?

Publié le : / Par

Le sélectionneur tunisien Mondher Kebaier ne fait plus l’unanimité au sein des supporters de l’équipe nationale de Tunisie. Les jours de Kebaier à la tête des Aigles de Carthage seraient-ils comptés ?

La sélection tunisienne, battue par l’Algérie hier soir en amical, a rendu une copie très médiocre. Une défaite dure à digérer par les Tunisiens face à des algériens, plus forts dans tous les compartiments du jeu. Extrêmement solides, les Fennecs ont mérité amplement la victoire.

Suite à cette défaite, les supporters tunisiens n’ont pas été tendres vis-à-vis de la tactique de Mondher Keabier. Ce dernier a aligné un onze défensif (4-3-2-1). Un schéma tactique connu sous le nom de sapin de noël. Mais pas de cadeau de Noel face aux Champions d’Afrique en titre.

Les Aigles de Carthage ont joué la défense avec pas moins de 7 défenseurs. Ce choix catastrophique, a coûté cher à la Tunisie qui s’est faite dominée tout au long de la première mi-temps avec deux buts encaissés.  La sélection tunisienne s’est contentée de se regrouper derrière procédant par des contres sans vraiment créer le danger dans la défense algérienne.

Conclusion. Aucun fond de jeu, la tactique n’était pas claire, c’était l’anarchie totale sur le terrain…

La piètre prestation livrée par les Aigles de Carthage, a provoqué la colère des supporters tunisiens qui ont pointé du doigt Mondher Kebaier comme le premier responsable de ce fiasco.

La sélection tunisienne compte dans ses rangs d’excellents joueurs et de très haut niveau, à l’instar de Hannibal Mejbri (Manchester United), Hamza Rafia (Juventus), Ellyes Skhiri (FC Cologne)… Mais Mondher Kabaier est-il vraiment le meilleur choix ?

Mardi prochain, la Tunisie affrontera le Mali en amical au stade Hamadi Agrebi de Rades. Les Aigles de Carthage sont dans l’obligation de l’emporter pour se réconcilier avec leurs supporters.  Mondher Kebaier, de son côté, n’a pas d’autre choix qu’aligner un onze offensif et jouer pour la gagne. Une défaite face aux Maliens pourrait lui coûter sa place