RUSSIE 2018 : FRANCE 1 BELGIQUE : UMTITI PROPULSE LA FRANCE EN FINALE !

Publié le : / Par
Par Moya Dia

La France et la Belgique avaient rendez-vous avec l’histoire. Au coup d’envoi, les deux équipes étaient pourtant bien en place. Aucune prise de risque des deux côtés. Les Diables Rouges étaient plus entreprenants. Ils semblaient bien être à l’aise dans leur 3-5-2 même avec l’absence de Thomas Meunier.

Normale, les hommes de Roberto Martinez se procurent la première occase. Héritant d’une ouverture de De Bryune en pleine surface française, Hazard croisait trop sa frappe du gauche (15ème). La réplique française intervient sur une frappe de Matuidi qui trouva Courtois sur la trajectoire (17ème). Les Belges ont le pied sur la balle. Ils multiplient les opportunités. Excentré côté droit, Hazard repique côté droit puis ajuste Lloris, sa frappe qui prenait le cadre est écartée en corner de la tête par Varane (19ème). Sur le corner, Lloris se déploie pour repousser la frappe en pivot d’Alderweireld (21ème). La France essaie de jouer plus haut. Elle se montre dangereuse. Mbappé devance son vis-à-vis avant de servir Giroud au point de penalty qui, surpris par l’arrivée de Kompany, il ne peut cadrer (33ème). Ça se multiplie pour la France. D’une passe aux abords de la surface belge, Mbappé éliminait 3 adversaires, Pavard qui suivait, lâche une frappe sur laquelle Courtois s’impose in extrémis des pieds (39ème). Les Belges n’arrivent plus à garder le ballon. Aucune des deux équipes ne parviendra à prendre le dessus lors de son temps fort. La pause, l’aubaine pour y parvenir. 

Au retour des vestiaires de Saint-Pétersbourg, comme à la première période, la Belgique est plus entreprenante mais c’est la France qui se procure la première occase et le premier but. Sur un enchainement en pivot de Giroud dévié par Kompany en corner, la France va ouvrir le score. Griezmann dépose le ballon sur la tête d’Umtiti qui domine Fellaini au premier poteau avant de prendre à défaut Courtois (1-0 ; 52ème). Les hommes de Deschamps sont largement au-dessus des Belges qui sont au bord de la rupture. Giroud se plante sur une belle talonnade de Mbappé ô que c’était beau (57ème). L’entrée de Mertens fait du bien à la formation Belge. Son centre côté droit, est à un poil de faire mouche sur la tête de Fellaini, gêné par Pogba (66ème). La montre joue contre les Belges qui sont toujours menés. A la retombée d’un ballon mal renvoyé par la défense française, Witsell envoie un missile, Lloris répond du poing (76ème). La partie se muscle et Deschamps décide de verrouiller.

L’entrée en jeu de Steven Nzonzi et Tolisso en lieu et place de Giroud et Matuidi, blessé. On se contente de repousser les assauts rouges et c’est réussi. La dernière occase manquée de Tolisso n’entachera pas la victoire française. Douze ans après, la France s’offre une finale de Coupe du monde. Comme en 1986, la Belgique ne dépassera pas le stade de la demi-finale.