Recours de l’Algérie contre l’arbitre du match Algérie – Cameroun : A-t-il des chances d’aboutir ?

Il existe peu de cas que la FIFA a daigné rouvrir et il faudrait que le dossier de la FAF soit accompagné par de véritables preuves pour qu’il soit accepté dans la forme d’abord.

Avatar de Merzak Tigrine Par 31/03/2022 - 15:44
Recours de l’Algérie contre l’arbitre du match Algérie – Cameroun : A-t-il des chances d’aboutir ?

La fédération internationale de football association a été sollicitée par la fédération algérienne de football pour l’ouverture d’une enquête sur l’arbitrage du Gambien Bakary, qui selon elle, a faussé le résultat du match barrage retour des éliminatoires du mondial 2022 Algérie-Cameroun. La FAF demande à ce que le match soit rejoué. Avant d’évoquer cette éventualité, il faudrait que la FIFA accepte le recours dans la forme avant, parce que à deux ou trois exceptions près toutes les requêtes similaires sont restées sans suites. Le plus célèbre est le match ayant opposé dans le cadre des éliminatoires du mondial 2018 l’Afrique du Sud au Sénégal (1-0). Les Sénégalais avaient contesté l’arbitrage du référé ghanéen, et ont eu gain de cause. Le match a été rejoué et le Sénégal, qui avait l’appui d’une certaine Fatma Samoura, à gagné. Pour en revenir au dossier Algérie-Cameroun, les vidéos montrent clairement que le but égalisateur de Choupo-Moting avait été procédé d’une faute préalable sur Aissa Mandi, lequel poussé violemment par un joueur camerounais a fait perdre le ballon de mains de Mbolhi en chutant. Il y a aussi le but de Slimani refusé par Bakary Gassama après consultation de la VAR sous prétexte qu’il a touché le ballon de la main, alors que cette faute n’est pas très évidente. S’il semble que ces deux buts ont totalement faussé le résultat du match, l’appréciation finale revient à la FIFA, qui prendra la décision appropriée. L’on se rappelle de la fameuse main de Thierry Henry, qui avait éliminé l’Irlande du nord du mondial 2010 au profit de la France. L’erreur de l’arbitre avait été admise par la FIFA, mais elle n’a pas modifié le résultat du match ni ne l’a fait rejouer, elle s’était contentée d’indemniser l’Irlande du nord. Il y a aussi des accusations de corruption contre Bakary Gassama d’un journaliste algérien, qu’il faudra confirmer par des faits.
A partir de là, il ne faut pas ruer dans les brancards et vendre du rêve aux supporters algériens. Il faut attendre d’abord la décision par rapport au recours en lui-même. S’il est accepté, l’enquête déterminera les décisions éventuelles, qui suivront.

Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: