Aristide Bancé

Racisme au Maroc : Aristide Bancé soutient son compatriote Issoufou Dayo

Publié le : / Par

Jeudi, le défenseur burkinabè de Renaissance Berkane, Issoufou Dayo, a été victime de propos racistes de la part d’un joueur de l’équipe adverse. L’ex-international Aristide Bancé soutient son compatriote.

En effet, l’ancien avant-centre burkinabè s’en est pris aux Marocains, en prenant exemple sur son expérience au Kazakhstan, en Asie. « Pourtant, le Maroc, qui semblerait ne pas être situé en Afrique selon l’idée crochue de certains de leurs citoyens, est plus proche de l’Afrique que le Kazakhstan. », regrette Bancé. Mécontent de cet acte ignoble, l’ancien du FSV Mayence 05 revient sur son expérience en Asie récemment sorti de sa retraite pour aider le Williamsville Athletic Club, club de deuxième division ivoirienne à remonter en division supérieure.

« Au Kazakhstan, j’ai joué au FC Irtysh Pavlodar, en 2015. Un pays où les noirs sont très rares ! Et quand les citoyens locaux à la peau blanche me voyaient dans les rues, ils étaient émerveillés. Pas parce que j’étais Aristide Bancé, une super star, mais pour une simple raison : la peau noire, qu’ils ne voyaient pas souvent, les impressionnait, de sorte qu’ils me sollicitaient des photos, avec beaucoup d’enthousiasme et de fraternité. C’est cette image forte que j’aimerais retenir pour évoquer l’absurdité du racisme et l’homogénéité de l’humanité », révèle Bancé.

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) aurait saisi le dossier et des sanctions pourraient en découler à l’endroit de ce joueur qui a prononcé des propos racistes contre Issoufou Dayo.