PROPOS RACISTES DE DANIEL BRAVO : HONTEUX!

PROPOS RACISTES DE DANIEL BRAVO : HONTEUX!

Publié le : / Par

Quatre jours après son succès en Coupe de la Ligue, Strasbourg continue de surfer sur sa spirale positive. Et ça, ça ne plait pas à tout le monde. Daniel Bravo en premier. Au commentaire du match sur BeIN Sports opposant Strasbourg à Reims, lui a été trahi par son subconscient en train de proférer des propos racistes en l’encontre de Nuno Da Costa. 

Sans s’en rendre compte, Daniel Bravo a lancé des propos racistes lors du match de la 30è journée de Ligue 1 entre Strasbourg et Reims. Alors que le cap-verdien, Nuno Da Costa venait de marquer un splendide but avant la pause, Daniel Bravo se laisse aller en ajoutant à une statistique « Sixième but et cinq passes décisives, c’est quand même pas mal pour un Noir« , avant d’ajouter que le « joueur (…) n’a été titulaire que 17 fois ». Une déclaration devenue virale et relayée sur les réseaux sociaux.

La chaîne BeIN Sport a tenté de calmer le jeu en publiant un message visant à présenter « ses excuses pour les propos tenus lors du match Strasbourg – Reims, qui peuvent être considérés comme choquants et qui vont à l’encontre des valeurs prônées par la chaîne et sa rédaction ».

Le commentateur français a essayé d’éteindre la bêtise en faisant une photo avec sa victime, Nuno Da Costa lui faisant croire qu’il était fatigué de l’enchaînement des matchs sur BeIN Sport. « Pas d’inquiétude, un lapsus ça arrive, il travaille trop ! BeIN Sports, arrêtez les matchs en milieu de semaine svp », a posté le joueur sur son compte Twitter.

Si par pur respect et éducation, l’attaquant cap-verdien a accepté de poser avec Bravo, la Ligue de football professionnel française devrait se pencher sur ses propos balancés à l’antenne par une personne sensée être un modèle de nombreux jeunes.

Le mal est fait. Avant de sauver le soldat Bravo, lui, devrait être cuisiné par les réseaux sociaux pour qu’il se rende compte qu’il est une honte pour le foot français et tout simplement avoir été huilé par son subconscient qui rarement nous trompe.