Jacques Anouma

Présidence – CAF : Jacques Anouma tacle sévèrement Gianni Infantino

Publié le : / Par

La tournée africaine de Gianni Infantino, président de la FIFA, ne laisse personne indifférent. Ceci d’autant plus qu’elle intervient à quelques semaines des élections à la Confédération Africaine de Football.Ce qui laisse libre court aux polémiques qui parlent de parti pris et qui font réagir Jacques Anouma.

A l’occasion de la présentation de son programme ce vendredi, Jacques Anouma a eu l’occasion de revenir sur plusieurs questions d’actualité. La tournée africaine de Gianni Infantino nourrit de vives polémiques. Une démarche qui pose un problème d’éthique selon le candidat ivoirien.

«Dans cette affaire de ballet diplomatique, le président de la FIFA a visité le pays d’un candidat au moins 4 fois. Il a rencontré deux candidats lors de sa tournée actuelle. Il se trouve actuellement au Rwanda où il rencontrera Patrice Motsepe, le candidat sud-africain. Je pense qu’il aurait été préférable qu’il croise tout le monde. » a -t-il fait savoir.

Alors que des voix parlent de parti pris de la part de la FIFA, Anouma appelle Infantino à mettre fin aux polémiques.

«Même si je ne suis pas le choix présumé de la FIFA, je demande à Gianni Infantino de venir aussi en Côte d’ivoire pour que les soupçons ne soient pas confirmés. Je lui lance un appel. S’il fait une impasse sur la Côte d’Ivoire je vais l’appeler», a déclaré l’ancien président de la FIF. En effet, le patron de la FIFA football mondial a eu à rencontrer Ahmed Yahya et Me Augustin Senghor, tous deux candidats à l’élection de la CAF.

Pour le candidat de la Côte d’Ivoire, l’Afrique tient son destin en mains et ne devrait pas se faire imposer un choix.

«Ne nous laissons pas émouvoir par ces ballets. C’est tout de même malsain. J’ai l’avantage de l’âge et je ne fais pas de cette histoire d’élection une question de vie ou de mort. Mon ambition est de servir le football africain. Si les Africains veulent qu’on leur dicte leur choix, libre à eux. Mais moi je propose à l’Afrique d’être un président qui sera à sa disposition à 100% », a clarifié Jacques Anouma.