Jacques Anouma

Présidence CAF – Jacques Anouma: « Je m’engage pour un seul mandat»

Publié le : / Par

A moins d’un mois des élections à la Confédération Africaine de Football, les candidats multiplient les stratégies de campagne. Le candidat Jacques Anouma a dévoilé son projet ce vendredi. Un projet ambitieux qu’il fonde sur un seul mandat.

Le programme de gestion de Jacques Anouma pour la CAF est axé sur quatre axes stratégiques. Le premier point est fondé sur l’éthique et l’équité. « Nous ferons en sorte que toutes les décisions soient marquées du sceau de l’éthique et de l’équité. Je veux gouverner par l’écoute et l’inclusion. Je veux élever la gestion aux standards internationaux », a-t-il promis.

Pour renforcer le football africain, le candidat ivoirien entend renforcer les capacités des acteurs locaux du football, c’est-à-dire les associations nationales qui sont dépositaires de la CAF. «Rendre plus fortes les associations nationales, c’est renforcer le football africain lui-même»,a t-il expliqué.

Expert du monde des finances, Jacques Anouma fait des finances à la CAF son troisième pilier fondamental. Son ambition est de «rétablir les équilibres financiers et trouver de nouvelles ressources pour financer le développement du football africain». Si les finances sont bonnes, l’impact doit être remarquable sur le terrain. Raison pour laquelle l’ancien président de la FIF fait des arbitres sa quatrième priorité.

A travers ce quatrième axé, Jacques Anouma, avec son équipe, compte valoriser les compétences des arbitres et des techniciens, mener des réflexions approfondies sur le nombre et le rythme des compétitions, mettre en œuvre les compétitions de jeunes et des filles, améliorer la détection des talents pour leur permettre d’exercer leur passion sur le continent. « Avec ces priorités, je m’engage pour redresser le football africain et réhabiliter la CAF», explique-t-il.

Son projet est ambitieux et l’homme de 69 ans ne compte pas perdurer à la tête de l’institution faitière du football africain. Son défi c’est de réaliser son projet rien qu’en un mandat pour restaurer à la CAF son image. « Je m’engage pour un seul mandat. Une fois élu, je me considérerai en mission, résolument investi avec le devoir et l’obligation de servir et de réussir. Le football est ma passion, et l’Afrique est au cœur de mon ambition. Voici mon horizon », promet-il.