ruben Portugal - Sporting Lisbonne : Ruben Amorim, la sensation qui force l'admiration

Portugal – Sporting Lisbonne : Ruben Amorim, la sensation qui force l’admiration

Publié le : / Par
Le Sporting Portugal vient de remporter la Coupe de la Ligue du Portugal face au tenant du titre, le Sporting Braga. Le centre d’attraction de ce succès reste l’entraîneur Ruben Amorim. L’ancien international portugais remporte là son deuxième trophée en deux ans face à un adversaire qui plus est son ancien club. Focus sur un entraîneur devenu une sensation qui force respect et administration au Portugal.
ruben amorim sporting Portugal - Sporting Lisbonne : Ruben Amorim, la sensation qui force l'admiration
Une carrière modeste de footballeur
C’est le nouveau venu dans le cercle des entraîneurs portugais. Ruben Amorim a entamé sa carrière d’entraîneur il y a juste un peu plus d’un an. Il s’ajoute à la longue liste des coachs lusitaniens qui se font un nom en Europe. Outre José Mourinho (Tottenham), Jorge Jesus ou encore André Villas-Boas (Olympique de Marseille) qui sont des références depuis quelques années, d’autres se distinguent récemment. Paulo Fonseca (AS Roma), Nuno Espirito Santo (Wolverhampton), Luis Castro (Shakhtar Donetsk) mais aussi Bruno Lage (Benfica) appartiennent à cette frange. Et pourtant, il y a un peu moins de trois ans, Ruben Amorim mettait fin à sa carrière de footballeur au Benfica Lisbonne. Une carrière qu’il a débutée à Belenenses où il a fait huit saisons avec des prêts à Braga et Al Wakrah. Ruben Amorim a notamment connu 14 sélections avec l’équipe nationale du Portugal. Ce qui lui a valu des participations aux Coupes du monde 2010 et 2014. Aujourd’hui âgé de 35 ans, l’ancien milieu de terrain est en train de réussir sa reconversion en tant qu’entraîneur.
Ses débuts d’entraîneur, un coup du destin
Un an après sa retraite, Ruben Amorim entame le job d’entraîneur à Casa Pia, club de deuxième division portugaise avant de débarquer à la tête de l’équipe réserve du Sporting Club Braga. Un coup du destin puisque l’entraîneur de l’équipe première va rendre sa démission malgré une place en seizièmes de finale de la Ligue Europe et en demi-finale de la Coupe de la Ligue du Portugal. Sur que Braga logeait à la 8e place de Liga NOS à 17 points du podium après seulement 14 journées. Parachuter à la tête de Braga, Ruben Amorim va bouleverser le schéma tactique des Guerreiros do Minho passant du traditionnel 4-2-3-1 à un 3-4-3 (modulable en 3-5-2). Un changement difficile avec un bilan de 37 buts encaissés en 30 matches.
Deux ans et deux titres pour Ruben Amorim
rubino Portugal - Sporting Lisbonne : Ruben Amorim, la sensation qui force l'admiration
En débutant sa carrière d’entraîneur, le Portugais n’aurait pas imaginé un succès aussi intéressant.«c’est un jeune entraîneur, pourtant très déterminé. Lorsqu’il a été présenté comme le nouveau coach de Braga, il a notamment déclaré qu’il voulait que les gens reconnaissent immédiatement leur style même s’ils ne portaient pas le maillot de Braga.» avait expliqué Luis Pedro Ferreira journaliste de Maisfutebol relayé par Mercato Foot. Cette détermination de Ruben Amorim lui a permis d’imposer  à Braga un jeu léché et porté vers l’avant. Une philosophie qui va lui permettre de remporter la Coupe de la Ligue, le premier titre de Braga depuis 2016, battant le Sporting CP (2-1) puis le FC Porto (1-0). Amorim remporte ainsi son premier titre en tant qu’entraîneur et attire l’intérêt du Sporting Portugal qui va débourser 10 millions d’euros pour sauter sa clause libératoire et l’arracher à Braga. Ce qui fait du Portugais le 3e entraîneur le plus cher au monde. Un pari osé mais payant puisqu’avec le technicien portugais, le Sporting Portugal est actuellement leader de la Liga NOS et vainqueur de la Coupe de la Ligue 2021.
S’il y a un jeune qui peut se réjouir d’avoir connu le coach bientôt âgé de 36 ans, c’est bien Francisco Trincao. C’est sous les commandes de Ruben Amorim que le jeune portugais recruté par le FC Barcelone a connu une éclosion. Peu utilisé jusque là, le jeune de 20 ans va devenir un élément clé à Braga.«Quand Amorim a pris le relais, il a dit que Trincão aurait plus de minutes. Sá Pinto, l’ancien coach, avait déjà donné du temps de jeu à Francisco, mais il a été beaucoup plus utilisé et impliqué depuis. Il est important dans l’équipe et dans la stratégie collective. C’est un gaucher qui joue sur l’aile droite et cela vous donne plus d’options.» a expliqué Luis Pedro Ferreira.
L’un mis dans l’autre, Ruben Amorim est en train de réussir ses débuts d’entraîneur avec déjà deux titres dans son escarcelle. Aujourd’hui, Braga est devenu un concurrent en Liga NOS et le Sporting Portugal qui a déjà un titre peut encore réaliser le doublé en remportant le titre du Portugal. Un jeune parcours mais qui force déjà l’admiration.