Portugal

Portugal: La Liga NOS perd une fortune à cause de la Covid-19

Publié le : / Par

Le football portugais est frappé de plein fouet par la pandémie de coronavirus. La Liga NOS connaît une énorme baisse de revenus de centaines de millions d’euros. C’est la nouvelle annoncée par le directeur exécutif de la Ligue.

«Nous nous attendons à ce que nous ayons un impact de 276 millions d’euros dans le domaine des revenus», a déclaré Susana Rodas lors d’un webinaire. Le directeur a avancé des chiffres sur la réduction des revenus des transferts de joueurs, qui seront d’environ 150 millions d’euros par rapport aux chiffres d’avant la pandémie. Des chiffres qui oscillaient entre 250 et 300 millions d’euros. «Celui qui nous achète a aussi des difficultés», a-t-il noté, admettant que le revers pourrait être encore plus grave. Selon Susana Rodas, la continuité du football est fondamentale pour atténuer, à travers la télévision, les effets de la pandémie sur la répartition des revenus du club. Le directeur exécutif de la Liga a souligné que l’impact des droits de télévision s’élève à 178 millions d’euros.

L’officiel a également évoqué les difficultés que rencontrent les clubs pour réduire considérablement les dépenses. Des réductions qui n’ont pas dépassé 10 pour cent des coûts de fonctionnement et des ressources humaines. Dans un autre panel, dédié au retour du public dans les stades, Sónia Carneiro, également directrice exécutive de la Ligue, a admis que l’impact de cet aspect est d’environ 30% pour certains clubs. Pourtant, l’optimisme demeure quant à un retour progressif du public dans les stades. «Je suis sûr que nous allons rapidement changer les choses», a-t-elle déclaré, réitérant que, malgré les chiffres dramatiques de la pandémie au Portugal, il y a des conditions pour que le public retourne dans les stades. «Ce n’est pas à cause des fans de football que les chiffres de la pandémie ont explosé. Nous avons maintenant fait une pause dans les discussions sur le sujet. Mais nous n’oublierons pas. Dès que les émissions pourront avoir à nouveau un public, le football sera à l’avant-garde pour que cela se produise », a-t-elle expliqué.