PATRICE CARTERON VEUT SA DEUXIÈME COURONNE AFRICAINE

PATRICE CARTERON VEUT SA DEUXIÈME COURONNE AFRICAINE

Publié le : / Par

Arrivé à la tête d’Al Ahly du Caire en juin 2018, le technicien français a réussi à propulser le légendaire club cairote en finale de la Ligue des Champions de la CAF. L’ancien sélectionneur du Mali est à deux doigts d’offrir à l’équipe égyptienne un neuvième trophée de la plus prestigieuse des compétitions interclubs du continent qui lui échappe depuis 2013.

Cette année, le légendaire club  égyptien, le Al Ahly du Caire a l’occasion de s’offrir un neuvième trophée de la Ligue des Champions de la CAF. Le club le plus titré du continent sera opposé à l’Espérance de Tunis en aller et retour les 2 et 9 novembre 2017. Les égyptiens seront les premiers à recevoir dans cette double confrontation. Il s’agit d’un rendez-vous décisif pour leur coach Patrice Carteron  qui aura commis l’exploit de conduire cette formation à cette étape ultime de la compétition.

Désigné à la tête du club à l’été  2018 en remplacement d’Ahmed Ayoub, chargé d’assurer l’intérim après la démission d’Hossam El-Badry en mai dernier, le technicien français n’a pas mis du temps à imprimer sa marque. Après avoir réalisé un excellent parcours en phase de groupes, les cairotes ont ensuite balayé sans aucune difficulté leurs adversaires en quart de finale et en demi (Horoya AC – Guinée Conakry et ES Setif –Algérie). Ils auront d’ailleurs un avantage psychologique sur leur prochain adversaire qu’ils auront globalement dominé lors de leurs deux confrontations en phase de poule (0-0 et 0-1).

Patrice Carteron permet ainsi au club égyptien de disputer une deuxième finale consécutive de Ligue des Champions. Après celle perdue la saison dernière face à Wydad Casablanca, nul doute que l’ambition  de l’ancien entraineur de Ligue 1 est bien de permettre à son club de renouer avec ce trophée qui lui échappe depuis son dernier sacre en 2013. « Le championnat national, le club l’a remporté à quarante reprises. C’est presque une ambition normale. La Ligue des Champions, c’est autre chose. C’est la suprématie sur tous les autres. Al Ahly en est à huit couronnes. En vouloir une neuvième est tout ce qu’il y a de plus légitime. D’autant plus que le dernier succès remonte à 2013. Et pour les fans, cinq ans, c’est long. Je les comprends »,             assurait-il au mois d’août dernier dans une interview accordée à Cafonline.com.

Le succès que récolte Patrice Carteron en si peu de temps à la tête du club égyptien ne saurait constituer une surprise. Le français a déjà contribué à écrire de belles pages de l’histoire de plusieurs équipes sur le continent africain. Devenu sélectionneur des Aigles du Mali en 2012, il permettait à cette équipe nationale de terminer à la troisième place lors de la Coupe d’Afrique des Nations Afrique du Sud 2013. La même année, il conduisait le club congolais du Tout Puissant Mazembe en finale de la Coupe de la CAF avant de remporter la Ligue des Champions 2015 avec le même club.  

Patrice Carteron s’inscrit dans la lignée  de ses compatriotes Claude Le Roy, Hervé Renard et autres Alain Giresse qui ont marqué de façon remarquable leur passage à la tête de plusieurs sélections africaines. Né le 30 juillet 1970 à Saint-Brieuc, le français a connu une bonne carrière de footballeur entre 1992 et 2007. Il est notamment passé par plusieurs clubs de renom en France (Olympique Lyonnais, AS Saint Etienne, Rennes, Cannes…) Sa carrière d’entraineur débute juste après qu’il ait raccroché les crampons en 2007. Sa première chance lui avait été donnée par AS Cannes, le dernier club qui l’a eu en tant que joueur où il assumait l’intérim d’un match. Le champion de la République Démocratique du Congo 2013 et 2014 est aussi passé par Dijon. Al Ahly du Caire est son troisième club africain après leTout Puissant Mazembe (2013-2015) et le club égyptien de Wadi Degla SC (janvier-novembre 2016).