Oscar Barro (coach Burkinabe U20) : « Ce tournoi nous a permis de voir nos forces et faiblesses »

Publié le : / Par
Le sélectionneur de l’équipe nationale burkinabè U20, Oscar Barro revient dans une interview accordée à africafootunited.com sur la défaite en finale du tournoi de qualification à la phase finale de la CAN U20 Mauritanie 2021 de la zone Ouest B de l’UFOA contre le Ghana (2-1).
africafootunited.com : Le Burkina a perdu sur des balles arrêtées. Qu’est-ce que vous n’avez pas été très regardant sur ces points avant la finale ?
Oscar Barro : Effectivement, nous avions étudié cette équipe du Ghana. Et nous savions que sa force principale, c’est sur les balles arrêtées. Nous avions travaillé essentiellement sur ça car on savait que dans le jeu, cette équipe n’avait pas les moyens de pouvoir nous marquer un but. Mais sur les coups de pied arrêtés, ils ont un joueur très redoutable là-dessus. Ainsi, nous avions dit qu’il faut faire attention aux fautes à l’entrée de la surface de réparation. Malheureusement, à l’entame du match, on a vite marqué et les joueurs ont trouvé que c’était le match le plus facile du tournoi pour eux. Pour les recadrer, ce n’était pas facile. Donc on a commis quelques erreurs individuelles qu’il ne fallait pas commettre parce que nous connaissons la force de l’adversaire. C’est d’ailleurs sur ça, qu’ils ont marqué le deuxième but qui a plombé les jambes. On s’y attendait le moins.
Dans l’organisation, qu’est-ce qui n’a pas marché ?
Comme je l’ai dit, c’est sur les comportements individuels sinon dans l’ensemble du match, on s’est très bien comporté. Aussi, il faut dire qu’avant la finale, les garçons se sont tellement donnés contrairement au Ghana qui avait joué trois matchs contre quatre pour nous. On était obligé d’aller chercher le but égalisateur après avoir encaissé le deuxième. Avec la fatigue, ça a laissé des espaces dans le dos.
Quel bilan faites-vous de ce tournoi ?
C’est un bilan positif d’autant plus que l’objectif principal c’était de nous qualifier pour la CAN U20 Mauritanie 2021. Chose qui a été faite.
Vous vous projetez déjà sur l’avenir ?
Oui, on se projette déjà sur l’avenir puisque la phase finale de la CAN, c’est dans deux mois. Ce tournoi nous a permis de voir nos forces et faiblesses. Je pense que nous allons travailler là-dessus pour voir où on a failli et là où on a été bien. Renforcer cela pour être à la hauteur à la CAN.
Un mot pour le public qui vous a soutenu du début à la fin ?
Nous remercions, le public sportif burkinabè pour le soutien qu’ils ont fait à notre endroit. Je pense que les bénédictions ont porté.