Florence Jepkosgei

Omnisports – Athlétisme : La Kényane Florence Jepkosgei suspendue pour dopage

Publié le : / Par

Pour une deuxième fois dans sa carrière, la patrouille surprend la coureuse de fond de 36 ans, Florence Jepkosgei Chepsoi. Cette dernière est désormais suspendue de 12 mois pour dopage par l’Agence antidopage du Kenya-ADAK. Elle est également contrainte d’exécuter des travaux d’intérêt général sur cette période.

La marathonienne va devoir purger une peine de 12 mois infligée par le tribunal pénal de Eldoret (Kenya), pour avoir falsifié des documents afin de maquiller son dopage. Le verdict a été rendu à l’issue du procès et suite à une enquête qui a duré plusieurs années.

Qu’il vous souvienne que Florence Jepkosgei Chepsoi a été exclue pendant deux ans en 2017 pour avoir consommé du Prednisolone, un médicament améliorant les performances. Selon les enquêtes, elle a été reconnue coupable d’avoir fourni de faux dossiers médicaux de l’hôpital Uasin Gishu d’Eldoret pour appuyer sa défense lors de sa comparution devant le tribunal kényan des litiges sportifs. « L’hôpital du district d’Uasin Gishu a confirmé que ces documents médicaux avaient été falsifiés et que l’athlète n’avait pas été traitée dans ledit hôpital », a communiqué l’ADAK.

Un peu plus de 60 athlètes kényans ont été suspendus au cours des cinq dernières années pour des infractions liées au dopage. C’est notamment concernant des manquements à l’obligation de transmission d’informations sur leur localisation, une violation de l’article 42 de la loi antidopage de l’athlétisme mondial.