Nouveau stade de la Fiorentina :le projet bloqué par la bureaucratie

Nouveau stade de la Fiorentina :le projet bloqué par la bureaucratie

Publié le : / Par

La Fiorentina ne poursuivra plus son projet de profonde restructuration du vieux stade Artemio Franchi, l’un des plus célèbres stades en Italie. Le club estime être empêché par les autorités italiennes.

Depuis son arrivée en juin 2019 le milliardaire italo-américain Rocco Commisso, nouveau propriétaire de la Fiorentina, a décidé d’investir dans un nouveau stade. Le projet vient d’être abandonné. « Le sujet stade Franchi est clos pour la Fiorentina », a-t-il affirmé sur le site du club, actuel 12e du Calcio.

En effet, la Viola et la ville de Florence ont été informées par le ministère de la Culture que le stade actuel pouvait être rénové mais pas totalement détruit. Les services du ministère autorisent néanmoins de nombreux aménagements, comme le rapprochement des tribunes du terrain ou la couverture du stade.

« Je pensais (…) que le gouvernement aurait pu prendre une direction plus utile pour l’avenir du football et de l’économie italienne », a écrit Rocco Commisso sur le site du club. « Malheureusement, il semble y avoir davantage d’intérêt à conserver une structure en béton armé délabrée âgée de 90 ans que de permettre aux supporters d’assister à un événement sportif avec tous les services modernes », a-t-il ajouté.

Le stade Artemio-Franchi, bâti en 1931, peut accueillir près de 45.000 spectateurs. Un stade emblématique d’Italie avec son architecture rationaliste typique des années 20 et 30. Le patron de la Fiorentina a reçu le soutien du président de la Ligue italienne de football, Paolo Dal Pino, qui a affirmé partager son « amertume » et ses « réflexions ».