Nigéria : Aucun plan pour renvoyer l’entraîneur des Super Eagles précise Pinnick

Nigéria : Aucun plan pour renvoyer l’entraîneur des Super Eagles précise Pinnick

Publié le : / Par

En effet, quelques minutes après le match, qui s’est déroulé dimanche soir au stade international du Caire, l’entourage  l’équipe a appris que la fédération a l’intention  de révoquer Rohr de son poste d’entraîneur-chef des Super Eagles. Mais le président de la NFF, Amaju Pinnick, a rejeté cette affirmation, au lendemain du match, estimant que c’est plutôt un souhait, sans fondement, de certains individus, qui ne souhaitent pas que le football nigérian progresse. 
« Nous n’avons pas de tels plans pour limoger Rohr, a déclaré Pinnick au journal Nigerian Guardian lors d’une conversation téléphonique. «Quiconque le dit n’a pas le soutien de la  NFF. » 
Au Nigéria, en effet, il y avait bien des insinuations ici que la décision de limoger Rohr avait été prise immédiatement après l’élimination des Super Eagles par l’Algérie en demi-finale dimanche. La NFF aurait exprimé sa déception devant les remplacements de Rohr, qui ont souvent tué le rythme de l’équipe et rendu les Eagles inefficaces. On évoque alors surtout le remplacement de Samuel Chukwueze au profit de Henry Onyekuru. 
D’autre part et en dehors de la sélection, selon un article en ligne, le NFF était également en colère contre Rohr, quitte à un message sur Facebook qui a attiré son attention à la veille du match contre l’Algérie, où une dame qui aurait des liens très étroits avec Rohr a posté photos de leur romance naissante avant de faire appel à la NFF pour qu’elle verse à son mari son salaire exceptionnel de quatre mois. Le rapport indique que le NFF a d’ailleurs réglé le salaire restant de Rohr jusqu’en juin 2019.

Pendant ce temps, le président du Nigéria Muhammadu Buhari a assuré les Super Eagles qu’il les accueillerait à la fin de la CAN. Par ailleurs, à rappeler au passage, que le président du Sénat, Ahmed Lawal, avait dirigé dimanche au Caire une délégation de 11 personnes pour encourager les Super Eagles contre les Algériens. Ils sont arrivés au Caire quelques heures avant le coup d’envoi du match. 

A la fin de la rencontre, qui a vu les Eagles perdre 1 à 2 contre les Fennecs, Lawal a rencontré les joueurs dans les vestiaires, où il les a assurés du soutien constant du président Buhari à l’équipe. 
De plus, Lawal a dit aux joueurs d’oublier la défaite face à l’Algérie et de se concentrer sur le match pour la troisième place contre la Tunisie ce mercredi.