Volleyball – Championnat du monde féminin : Les équipes africaines dans l’impasse

  • 0 Commentaire
Après leurs débuts fracassants, les Camerounaises et les Kenyanes ont enregistré une deuxième défaite ce lundi lors de leur troisième match de groupe.

 

Les Lionnes Indomptables du Cameroun et Les « Malkia Strikers » du Kenya, ont été battues  ce lundi 1er octobre 2018 au Japon  après leurs entrées fracassantes à la 18e  édition du Championnat du monde 2018 FIVB féminin. C’est la deuxième défaite de ces équipes africaines à la phase de groupe.

Opposées aux Pays-Bas dans le Groupe A, les championnes d’Afrique ont perdu sur un  score de 3 sets à zéro (25-16,26-24,25-18) lors de leur  troisième sortie de la phase de poule. « Nous avons fait de notre mieux mais le résultat a été décevant, notamment parce que nous aurions pu gagner le deuxième set. Nous allons nous concentrer sur le match suivant et continuer à apprendre », regrette  la capitaine camerounaise, Christelle Nana.  C’est le deuxième échec des Lionnes Indomptables, qui avaient dominé les Mexicaines 3 sets à 1 à l’entame du tournoi, après la chute,  3 sets à 0 (14-25, 10-25, 16-25) face aux Allemandes lors de leur deuxième match dimanche dernier, à Yokohama.

Selon l'entraîneur  camerounais,  Jean-René Bekono Akono, le Cameroun a été moins objectif  au niveau de la réception face aux Hollandaises.   « Au début du match, notre réception n'a pas très bien fonctionné et notre libéro a connu des moments difficiles. Elle n’est généralement pas une libéro, elle est bloqueuse moyenne et elle s’est préparée pendant trois mois à jouer en tant que libéro. Je suis donc globalement très satisfaite de sa performance. Nous apprenons à chaque match », soutient-il. Pour espérer  une qualification pour le prochain tour, Christelle Nana et ses coéquipières doivent remporter l’un de leurs deux prochains duels, respectivement contre le pays hôte, le Japon et l’Argentine.

La même épreuve s’impose aux filles de  Japheth Bulali, du Kenya qui ont été  tenues en échec à leur troisième match au stade Hamamatsu par le  Porto Rico sur un score de 3 sets à zéro (25-20, 25-22, 25-15) dans la poule D. « Notre objectif aujourd'hui était de nous qualifier pour le deuxième tour, mais le  Porto Rico nous a stoppé. Il nous reste encore deux matchs. Nous allons essayer de nous améliorer  dans les prochains matchs. Nous avons mené 19-15 dans le deuxième set, mais nous n’avons pas bien reçu par la suite. Nous devons nous préparer pour  affronter le Brésil » a déclaré Japheth Bulali. Le Kenya jouera  respectivement le Brésil et la République Dominicaine lors de leurs prochains duels. Ces deux nations africaines occupent l’avant-dernière place de leur groupe respectif avec trois points chacune.

 

Publier un commentaire

Commentaires