Togo- Covid-19: Les Journalistes sportifs partagés sur une reprise des championnats

  • Publié : 18/05/2020 - 17:50 /
  • 351 /
  • 0 Commentaire


Les championnats nationaux de football de première et de deuxième divisions à l'arrêt depuis l'apparition de la maladie à coronavirus suscitent une vague de réactions des observateurs du football togolais. Des journalistes sportifs ont des avis divergents quant à une reprise des activités sportives.

La fédération togolaise de football (FTF) est très attendue et bien suivie de près par les différents acteurs du football national (Présidents de clubs, joueurs, supporters, journalistes...), dans la suite à donner aux compétitions sportives. En réponse à la correspondance de la Confédération africaine de football (CAF), la FTF a décidé de se donner plus de temps dans sa réflexion. Des médias locaux informent que l'instance du football togolais aurait déposé des scénarii sur la table du gouvernement sur soit l'annulation ou la reprise (saison blanche, arrêt définitif avec 16 clubs la saison prochaine en élite et la reprise). Interrogés sur la question par www.africafootunited.com, des journalistes sportifs estiment que la fédération devraient attendre que la tempête passe d'abord et d'autres sont pour l'annulation.

"Si c'est possible de maîtriser la pandémie qui sévit, alors je propose d'attendre et aborder dans les mois à venir le dernier virage du championnat (D1&D2). Si c'est impossible alors, j'estime qu'il faut annuler la saison en sacrant ASKO Champion, Unisport en Coupe CAF. Les deux clubs AS Binah et Entente II montent en division d'élite. Koroki et Maranatha restent en D1 pour jouer la prochaine saison à 16 clubs. Toutefois seule la FTF est responsable de ses décisions finales," s'est exprimé Angelo Follykoe de Radio Sport FM qui est bien suivi par son collègue Grégoire Attignon.

"Il revient quand même à la fédération de prendre cette décision. Mais quelle décision faut-il véritablement prendre? C'est là également l'interrogation. Quand on prend la première division, le championnat a été disputé, disons à 80% parce que oui sur les 26 journées 20 ont été disputées. En deuxième division il reste encore 7 matchs à jouer. Donc, il faut pourquoi pas considérer le classement au niveau de la première division, arrêté à la 20ème journée pour déterminer la fin de la saison. Ce qui veut dire que ASKO doit être champion du Togo et UNISPORT classé deuxième qualifié pour la coupe continentale. Sur la deuxième division, ce sont les premiers de chaque zone qui montent en première division. AS Binah et L'Entente ll mènent les débats respectivement dans le nord et le sud. Alors pourquoi ne pas donner la chance à ces deux là de monter en première division, s'il faut annuler la saison."

La FTF doit éviter à tout prix qu’une nouvelle crise naisse dans le football, conseille Fifi Assogbavi, Administratrice principale de Togofoot.info.

"Aujourd’hui, pratiquement deux mois après l’arrêt de la D1 et D2, les questions trottinent dans les têtes des acteurs et le silence de la FTF devient pesant. Pour ma part, je ne vois pas comment pourra-t-on annuler un championnat après 20 journées et à 6 journées de la fin. La solution la plus appropriée à mon avis est de considérer les résultats de ces 20 journées. Les deux premiers à savoir, ASKO et Unisport représenteront le Togo sur le continent. Maintenant la FTF peut décider ne reléguer aucun club et faire jouer la saison prochaine la D1 à 16 avec la montée du premier des deux zones de la D2. Je crois à mon avis que cette décision calmera tout un chacun."

La suite à donnée à ce championnat est purement simple, pour d'autres.

"Il faut simplement arrêter ce championnat car nul ne sait exactement le jour ni l'heure de la fin de la pandémie. Donc il faut arrêter et mettre les acteurs à l'abri. Ensuite après l'arrêt tenir compte du classement du championnat D1 et D2. Comme ça ASKO de Kara, actuel leader est champion et son dauphin Unisport vice-champion. Ne pas envisager de descente en D2. Pour la D2 les deux leaders actuels de chaque zone c'est-à-dire Entente 2 et AS Binah sont champions et les deux vont retrouver l'élite one du football togolais. Là-bas aussi pas de descente en D3. Avec cette solution je me dis qu'il n'y aurait pas assez de frustration," suggère pour sa part King Agoro de Radio Tabala.

Actuellement la fédération togolaise de football est en train d'étudier le problème mais une reprise à huis-clos n'est visiblement pas envisageable.

"Si la fédération décidait aujourd'hui de jouer les championnats, elle va le faire à huis clos. Or la plus part des formations de D1 et D2 vivent sur les recettes des tickets. C'est là la problématique. Donc il va falloir que la fédération annule le championnat, mais à côté qu'elle alloue les enveloppes aux clubs pour alléger leur dettes afin  qu'elles préparent la nouvelle saison sportive 2020-2021. Maintenant, la fédération doit reconduire l'ASCK et les Messagers de fiokpo pour les compétitions continentales.  Il est vrai que beaucoup de clubs ne vont pas accepter la décision, mais on est obligé," affirme Dela Ayité de Togomedia24.

Cette proposition serait une injustice pour d'autres journalistes sportifs.

"Je pense pour ma part qu'il ya plusieurs formules à explorer par la FTF. Bien évidemment que parmi ces formules, il ya l'annulation pure et simple de la saison. Sauf que, cette formule ou hypothèse reste et restera impopulaire aux yeux de l'opinion. Annuler une saison disputée à 80% en D1 serait préjudiciable au lendemain de notre football. Vu que des présidents de clubs se sont saignés avec leurs propres moyens pour financer ce championnat. Les pays dans lesquels le football sinon les clubs sont suffisamment financés n'auront pas trop de problème à imposer une formule. Mais au Togo, ce sera une injustice de méconnaître les effets concentis par ceux là qui ont sorti des millions pour 20 journées de championnat. En clair, si j'avais le dernier mot, je considérerais la saison en l'état. Que les mieux classés de la D1 représentent le Togo en coupes continentales et que les mieux classés aussi de la D2 retrouvent l'élite. La FTF s'attirerait moins de foudre par rapport à cette formule qui devrait aussi maintenir les mal classés dans leurs divisions respectives," propose par contre Latif Yorouma de Radio Sport FM.

Tout compte fait la fédération togolaise de football et son patron, le Colonel Guy Kossi Gbezondey Akpovy, sont très attendus sur la suite à donner aux championnats nationaux de première et de deuxième division.