Sélection algérienne de football : l'exclusion, ultime recours ?

  • Publié : 13/06/2019 - 02:04 /
  • 58 /
  • 0 Commentaire


D’aucuns savent que des dépassements ou comportements « condamnables » peuvent être enregistrés lors des stages des sélections nationales de football et ce, quel que soit leur niveau., même Question : faut-il se taire lorsqu’un cas d’indiscipline est commis par un joueur ou un groupe de joueurs ou, minimiser son impact voire l’étouffer pour « préserver la stabilité » de la sélection, où, sanctionner le, ou les fautifs de suite ?

Said. B

Il faut reconnaitre que dans ce cas, c’est une véritable problématique pour le staff technique de se séparer d’un ou des éléments dont il a bien réfléchi à leurs compétences pour les exploiterau sein de la sélection pour bien représenter le pays.

 Le comportement du milieu de terrain international algérien du Stade Brestois, Harris Belkebla, est l’illustration parfaite d’un tel cas dont la sanction d’exclusion de l’Equipe nationale algérienne en stage à Doha (Qatar), à quelques jours de la CAN 2019, a connu des divergences d’appréciations.

 L’erreur fatale de Belkebla

Une vidéo compromettante de l’ancien joueur du FC Tours dans sa chambre d’hôtel a vite fait le tour de la toile.

Cette vidéo qui a fuité sur les réseaux sociaux montre clairement l’ancien international U23 dans sa chambre en compagnie de son coéquipier en sélectionOukidja. Ce dernier était si concentré sur son jeu vidéo qu’il n’a pas fait attention au comportement de son camarade Belkebla qui le taquinait sans cesse. Et ce fut le geste fatal de Belkabla qui  fut la cause de son exclusion de la sélection nationale.

N’ayant rien trouvé de mieux à faire pour tenter de déstabiliser Oukidja, Belkabla baise son pantalon alors qu’il était en ligne.

Cette scène qui ne dura que 15 secondes des 45 de toute la vidéo avait fait le tour de la toile avant d’être propagée sur les réseaux sociaux. Le sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi est mis au courant et il prend, sans hésiter, la décision d’exclure définitivement le joueur fautif Belkebla. Juste après le match amical contre le Burundi (1-1), Belmadi réunit le capitaine des Verts, Riyad Mahrez, Belkebla et Oukidja pour annoncer la sentence de l’exclusion au milieu de terrain du club brestois.

Juste après, le sélectionneur national s’est empresser de le remplacer par le milieu de terrain de l’USM Alger, Mohamed Benkhemassa pour le remplacer avant la fin du délai de la CAF pour ce faire, fixé à mardi avant minuit.

Cette décision a été diverssement appréciée par les fans des Verts. Certains pensent qu’elle est sévère et ne nécessitait qu’un simple avertissement pour un joueur novice en sélection.

Par contre, d’autres estiment qu’elle est bonne pour un « double » intérêt : celui d’éviter un autre cas d’indiscipline et celle de préserver la stabilité de la sélection. Etant devenue très virale, l’impact de cette vidéo n’a laissé aucun choix à  Belmadi que d’exclure le fautif.

A-t-il raison ou pas ?

Là est toute la question pour la vie d’un groupe…