Ray Allen: « Les gens doivent comprendre que de grands talents viennent d’Afrique »

  • Publié : 10/09/2019 - 23:31 /
  • 83 /
  • 0 Commentaire


L'ancien basketteur Ray Allen, qui a participé le 9 septembre 2019 à Khouribga au Maroc, à l'inauguration d'un terrain de basket ainsi qu’au lancement d'une Junior NBA League, dans le cadre d'un partenariat entre la NBA et l'entreprise OCP, société marocaine spécialisée dans l’extraction et l’exploitation de phosphates, a indiqué dans une conversation téléphonique avec notre collègue de RFI que « De grands talents du basket-ball viennent d’Afrique ».

 

Pour Allen, « Il y a toujours eu une bonne base de basketteurs en Afrique. En plus, la NBA vient juste de lancer une nouvelle compétition sur le continent [la Basketball Africa League, Ndlr]. Et puis, il y a tellement de joueurs africains en NBA, en ce moment. C’est pourquoi je suis venu au Maroc pour participer à un programme NBA Junior ».

« Il y a tellement de grands sportifs qui sont originaires d’Afrique. Construire des infrastructures ici est important. […] », ajoute-t-il avant de préciser que « C’est très important que les enfants apprennent les fondamentaux du basket lorsqu’ils sont très jeunes. Plus vous comprenez et maîtriser les règles et les bases, plus vous aimez ce jeu rapidement ».

A la question de savoir que pense-t-il du basket-ball africain, le basketteur aux 10 sélections au All Star Game, répond que « Le basket africain est très jeune. Il en est encore à un stade précoce, si on raisonne en termes d’infrastructures, mais la chose importante que les gens doivent toutefois comprendre au sujet de l’Afrique, c’est que de grands talents viennent de ce continent. En NBA, il y a treize joueurs nés en Afrique, il me semble. […] Il y a un vivier qui n’a pas encore été exploité pleinement. Donc, bâtir des infrastructures constituera une belle opportunité pour les enfants de ces pays ». De plus, Allen indique que « bâtir des infrastructures ça profite à la NBA et à l’Euroligue. Parce qu’il y a déjà beaucoup de joueurs africains qui sont capables de quitter leurs pays pour aller devenir basketteurs professionnels ailleurs, et ce tout en représentant leur nation aux Jeux olympiques ».

Quant à son avis sur la nouvelle compétition, la Basketball Africa League, Ray Allen estimeqque « Cela vient combler un retard, si l’on songe au fait qu’il existe depuis longtemps l’Euroligue, la ligue chinoise, la ligue philippine, les ligues en Amérique du Sud… Ce continent est immense et regorge de grands athlètes. Je sais que le football est très fortement implanté en Afrique, dans le cœur et l’esprit des gens. Mais le basket, avec des ressources et un réseau bien utilisés, pourrait être l’une des plus grandes ressources pour les jeunes de ce continent », a-t-il conclu.

Enfin, il est important de rappeler que Ray Allen a évolué dans la ligue nord-américaine de basket-ball (NBA) de 1996 à 2014. En 18 années, il a porté les couleurs de quatre équipes (Bucks de Milwaukee, Supersonics de Seattle, Celtics de Boston et Heat de Miami) et a remporté deux titres NBA (2008 et 2013). Il a été sélectionné à dix reprises pour le All Star Game, le match de gala qui réunit chaque années les meilleurs joueurs du championnat. Il est le meilleur shooter de sa génération. Il est le joueur ayant marqué le plus de paniers à 3 points de l’histoire de la NBA.

Ray Allen, qui a également décroché la médaille d’or aux JO 2000 avec le Team USA.