Rachid Ghaflaoui: "Nous (Africains) avons tout ce qu'il faut pour évoluer"

  • Publié : 10/08/2020 - 17:47 /
  • 258 /
  • 0 Commentaire


Bloqué en Guinée à cause de la propagation de la COVID-19, le coach marocain Rachid Ghaflaoui nous a accordé une interview dans laquelle il a fait le tour de l’actualité footballistique en Afrique. Au micro de africafootunited.com l’actuel coach de l’Académie SOAR en Guinée a passé au peigne fin les dernières décisions de la Confédération Africaine de Football (CAF) concernant la reprise des compétitions interclubs en septembre, les reports du CHAN et de la CAN, et sur l'annulation de la Coupe d'Afrique des Nations.

Comment passez vous cette période difficile due au coronavirus ?

« Vous l’avez si bien dit. C’est une période difficile. Je la gère tant bien que mal comme tous les acteurs sportifs d’ailleurs. On fait avec je dirai. »

Quel impact cette pandémie a sur le football africain selon vous ?

« Le Covid-19 a brusquement tout bloqué. C’est une situation à laquelle on ne s’attendait pas. Nous sommes pris au dépourvu. Mais c'est bon de reculer pour mieux avancerLes clubs sont en train de s'organiser à nouveau avec l'aide de leurs fédérations respectives et l'avenir promet. J’en suis convaincu. »

Qu’est-ce que les clubs peuvent faire pour permettre à leurs joueurs d'être en jambe après une si longue période sans activité ?

« La plupart des fédérations lancent la nouvelle saison déjà. Les préparatifs vont reprendre tôt pour bien récupérer sur tous les niveaux. »

Les préparatifs de la nouvelle saison seront certainement différentes aux années passées, à voir le contexte actuel ?

« Pas trop mais il faut plus de temps aux staffs pour bien travailler »

Pour votre retour aux entraînements, vous allez mettre l'accent sur quel aspect avec vos joueurs ?

« Je vais beaucoup travailler sur le plan physique et tactique. »

Les compétitions interclubs reprennent en septembre. Ne pensez-vous pas que c'est assez tôt ?

« Je crois que c’est le bon moment. La CAF a une commission santé qui a beaucoup analysé la situation. Une telle décision n'a pas été prise au hasard. »

Le CHAN en 2021, la CAN en 2022, vos impressions ?

« Je crois que c’est logique. À la fin on est obligé de vivre avec le coronavirus et la vie continuera. Je pense que ça sera du spectacle car tout le monde a envie de rejouer. Mais seul le temps nous le dira. »

Pensez-vous que le public sera au rendez-vous ?

« Je l’espère bien. Il y aura toujours la peur, mais les vrais amoureux seront toujours présents. »

Le Cameroun a refusé d’organiser le final four de la LDC à cause du coronavirus. Devons nous craindre pour le CHAN et la CAN ?

« Tout est possible mais on garde espoir. Dieu est grand

Au moment ou les autres compétitions ont été reportées, la CAN Féminine est annulée que pensez-vous ?

« Le football féminin est en développement. La CAF a besoin de se concentrer pour arriver aux résultats souhaités au niveau du football féminin. Je crois que c'est aussi logique. »

Ne pensez-vous pas que c'est une politique de deux poids deux mesures ?

« Seule la CAF est habileté à nous répondre. Je suis un technicien et je le resterai. »

Une compétition interclub pour les dames en 2021. Est-ce une bonne initiative ?

« Oui. Il était temps que cela arrive. »

En tant que technicien que doivent prendre en compte les clubs pour réussir cette première ?

« Il n’y'a pas de secretc'est le travail. »

Que peut faire la CAF pour hausser le niveau du football féminin en Afrique ?

« Il y'a une large différence entre nous et les autres. Pour au moins nous rapprocher du niveau du foot féminin en Europeil faut se baser sur la formation. Un projet à court ou à long terme peut donner les résultats qu'il faut. »

Coach Ghaflaoui, votre mot de fin

« Je souhaite plein de succès au football africain, car je suis convaincu que nous avons tout ce qu'il faut pour évoluer. »