Crédit Image :AFP

Pour ou contre l’option de Riyad Mahrez de rester à Manchester City ?

  • Publié : 24/05/2019 - 03:35 /
  • 1664 /
  • 1 Commentaire


Titulaire et buteur contre Brighton, Riyad Mahrez a livré une prestation XXL lors du match le plus important de la saison de Manchester City, celui du titre. Avant une accolade significative avec son entraîneur, l’algérien a séduit puis dégringolé en temps de jeu. Passé par toutes les émotions lors de cette saison, le joueur africain 2016 devrait vraisemblablement poursuivre l’aventure à City mais avec quel statut ?

Auteur d’une saison magistrale avec Manchester City avec en prime Premier League, League cup, et FA Cup, Riyad Mahrez semble être sur un nuage. Certes le bilan collectif de l’algérien est irréprochable mais individuellement sa saison laisse plus d’un sur sa fin. La faute à une concurrence hors norme au sein d’un effectif Skyblues taillé sur mesure pour cueillir les étoiles.

Presqu’absent lors de la quasi-totalité et sur les grands derbys de la saison avec les siens, le numéro 26 Cityzen à vécu une saison en dent de scie. Accueilli en grande pompe lors de sa signature l’été dernier en provenance de Leicester, Riyad n’a certainement pas été la plus-value que Pep Guardiola attendait. En Premier League le compte est amer avec 27 matchs disputés pour 7 buts inscrits et pire en Ligue des champions pour Mahrez qui a vécu un cauchemar en participant à 6 petits matchs pour 1 seul pion. Pour un joueur de la trempe de l’algérien ses stats sont en dessous de la moyenne, totalement. Fin stratège et malicieux rompu à la tâche, l’entraîneur catalan a entamé son opération séduction trois mois avant la fin de la PL en balaçant « Mahrez sur le banc ? Oui, j'ai une raison. Ma raison. Je suis la raison. Je suis la raison. Il n’est pas absolument coupable ou il ne ressent aucune raison particulière à cela. Je suis triste parce qu'il s'entraîne incroyablement bien. C'est un joueur incroyablement talentueux, mais en ce moment, nous avons cinq attaquants », a reconnu Pep qui achevait son lobbying à travers une grosse accolade lors de la dernière journée contre Brighton. Une injustice envers l’algérien qui aurait pu bénéficier de la même confiance comme certains joueurs du vestiaire Cityzen. Des envies de départ, le natif de Sarcelles devrait les avoir. Il ne mérite pas ce qui lui a été infligé comme traitement cette saison à City. Il mérite plus de respect et de considération de la part du staff technique de City. D’autant plus qu’à chaque fois qu’on lui offrait une opportunité il se mettait en lumière comme pour envoyer un message à ses détracteurs. Durant ce mercato d’été, l’algérien recevra des offres de plusieurs grands clubs européens. Intelligemment, il devra faire le bon choix en s’engageant dans une écurie où il aura la pleine confiance de ses dirigeants surtout de son entraîneur pour faire valoir ce qu’il sait faire le mieux au monde : Jouer, marquer et prendre du plaisir.

Les grands compétiteurs ont au moins une fois vécu cette situation dans leur carrière. Riyad Mahrez vit une situation sans doute compliquée avec son club mais tous sont unanimes sur son talent. Il ne doit pas s’avouer vaincu et filer de Manchester City sur une note négative. Il aura se chance la saison prochaine. A lui de démontrer à ses détracteurs qu’il méritait une place de choix lors de la précédente campagne. Sa capacité à se surpasser et à renverser les situations, il l’a démontré en quittant sa France natale et son club, le Havre AC dans l’anonymat totale en 2013 pour exploser aux yeux du monde trois en plus tard en Premier League avec un titre de champion 2016. La même année, l’époux de Rita Johal enlevait le trophée de meilleur joueur africain de l’année. Il est donc taillé pour des situations pareilles. S’en aller là maintenant de Man City n’est pas la bonne décision pour le leader technique des Fennecs. Il est dans un top club qui se donnera les moyens d’aller chercher ce trophée qui lui manque l’an prochain sur la scène européenne. Mahrez a l’occasion de marquer de son empreinte son passage à l’Ethiad stadium comme il l’avait fait au King Power stadium. Il ne manquera pas de réécrire son histoire après la CAN 2019 où il arrivera avec une excellente fraîcheur physique. Son sélectionneur Djamel Belmadi et les nombreux supporters algériens n’attendent qu’il flambe pour un temps soit peu redonner du baume au cœur à un peuple qui souffre des remous sociaux depuis plus de 2 mois.