Mondial féminin 2019 Cameroun-Pays-Bas ( Groupe E): les Lionnes n’ont plus droit à l’erreur

  • Publié : 15/06/2019 - 00:58 /
  • 473 /
  • 0 Commentaire


Les Camerounaises affrontent les championnes d’Europe samedi à Valenciennes à l’occasion de leur deuxième sortie dans la poule E. Elles doivent impérativement s’imposer pour espérer rester dans la course à la qualification pour le second tour. Dans le cas contraire, elles seraient éliminées de la compétition.

 Les Lionnes indomptables seront face à leur destin ce samedi en Coupe du monde féminine «France 2019». Et pour le compte de leur deuxième sortie dans la compétition, elles affrontent les Pays-Bas, championnes d’Europe en titre et 8e nation au classement Fifa féminin. Un match couperet pour les africaines, qui doivent impérativement s’imposer si elles espèrent rester en course pour la qualification au second tour, surtout après la défaite lors de leur première sortie face au Canada (0-1). Les Hollandaises ont également besoin des trois points de ce match pour sceller leur qualification, elles qui avaient réussi leur entrée dans la compétition en battant la Nouvelle-Zélande, également sur un score étriqué 1-0.

La solution du côté des Camerounaises ne viendra sans doute pas du jeu ultra-défensif tel qu’élaboré au premier match contre les Canucks du Canada. On se souvient que dans ce match, le sélectionneur des Lionnes Alain Djeumfa avait mis sur pied un 5-2-3 qui avait étalé ses limites sur le plan offensif, avec au finish un seul tir cadré des Camerounaises. Et face à Hollande samedi, le technicien camerounais semble s’obstiner à reconduire ce même système. «Nous n’allons pas nous laisser aller parce qu’il faut effectivement marquer des buts. Nous avons travaillé les équilibres défensifs et offensifs. On ne peut pas absolument chercher à marquer sans défendre. Nous serons un peu plus offensif surement contre la Hollande, et je crois qu’on restera dans un match défensif. A la fin, on fera les comptes», a-t-il confié vendredi en conférence de presse d’avant-match.

Les Lionnes peuvent compter pour ce match sur Michaëla Abam, l’attaquante camerounaise la plus prolifique durant les matchs de préparation, et absente face au Canada en raison d’une blessure. Quant à Nchout Njoya Ajara, elle souffre d’un pépin physique contracté au premier match, et sa participation est encore incertaine.

Sa coéquipière Gaëlle Déborah Enganamouit, dont la convocation pour ce mondial avait fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein de la presse camerounaise, laquelle jugeait sa santé chancelante, et ses performances décroissantes au fil des années pour mériter une sélection chez les Lionnes, elle devrait débuter face à la Hollande samedi. Elle a d’ailleurs fait une entrée remarquable face au Canada lundi dernier, et a laissé présager un regain de forme. «Nous n’avons pas de pression en tant que tel. Nous allons avec l’objectif de prendre trois points, nous allons respecter les consignes des coachs, tout donner et revenir avec la victoire», a-t-elle déclaré très déterminée.

Les Camerounaises auront forcément besoin de soutien dans ce match là. Elles en auront, notamment celui de leur aîné Samuel Eto’o Fils, qui a confirmé sa présence samedi au stade du Hainaut