MONDIAL 2022 : LE QATAR DÉJÀ EN AVANCE

  • Publié : 16/07/2018 - 18:15 /
  • 155 /
  • 0 Commentaire


Quatre ans avant le début du Mondial 2022, le Qatar semble déjà prêt. Stades, infrastructures déjà (presque) disponibles. Le petit émirat a mis les bouchées doubles à tous les niveaux afin d’être au rendez-vous.

 

Les Qataris veulent faire de la Coupe du monde 2022 « L’édition la plus sûre de l’histoire », « On ne veut pas être en train de terminer la peinture quand les supporters arriveront dans notre pays », déclarait il y a un an le ministre des Finances Ali Cherif Al-Emadi.

A quatre ans et demi du début de la compétition, sur les huit stades qui doivent être construits ou rénovés, l'un d'entre eux, le Khalifa International Stadium à Doha, est déjà opérationnel. Il accueillera d'ailleurs les Championnats du monde d'athlétisme dès octobre 2019. 

Deux autres enceintes, les stades Al-Wakrah et Al-Bayt, devraient être terminés avant la fin de l'année et inaugurés officiellement en 2019, tandis que les travaux du Lusail Stadium (80.000 places), où auront lieu le match d'ouverture et la finale, avancent bien. 

Même les chantiers à travers la ville de Doha sont en bonne voie. Le premier métro, d'un coût de 36 milliards de dollars, devrait ouvrir en 2019 et de nouvelles routes, des hôtels, des musées, de nouveaux quartiers et même de nouvelles villes ont déjà fait leur apparition. 

Le Qatar a de la ressource. Contre vents et marrées et en dépit de quelques difficultés diplomatique avec son voisin Saoudien, le Qatar avance à grand pas et est en passe de clore la quasi-totalité des travaux d’ici peu. Les quelque 1,5 million de fans attendus dans des hôtels, des Airbnb, des tentes et même des bateaux de croisière seront bel et bien logés, car les infrastructures, il en aura en cascade.  

Pour les équipes, on ignore encore si elles pourront toutes être logées dans le pays. Néanmoins, l'Iran a déjà proposé d'accueillir certaines délégations sur l'île de Kish, située en face de l'émirat dans le Golfe. Tout dépendra du nombre de sélections qui participeront au Mondial, 32 ou 48, ce que la Fifa n'a pas encore décidé. 

Des fan zones officielles seront mises en place ainsi que des périmètres où les supporteurs pourront boire de l'alcool puisque le Qatar, un pays musulman conservateur, autorise la consommation d'alcool sous certaines conditions. 

Au niveau de la sécurité, tout est ficelé. Pour combattre les hooligans, le pays fera appel à des forces de l'ordre de pays étrangers. Enfin, des avions de combat britanniques achetés l'an dernier par le Qatar pour 8 milliards de dollars patrouilleront dans les airs pendant la compétition.