Crédit Image : Afp

MALICK DIOP ( ANCIEN COACH GFC ) ,APRÈS JAPON - SÉNÉGAL : «Le résultat est un peu décevant pour nous »

  • Publié : 25/06/2018 - 13:05 /
  • 82 Vues /
  • 0 Commentaire
Son analyse du match est lucide et d’une vérité implacable: le Sénégal a perdu le contrôle du match alors qu’il était largement à sa portée. Dans cette analyse pour Afu, Malick Diop, ancien coach de Gfc, revient sur les faiblesses du jeu sénégalais contre le Japon.

 Par Mouhamed CAMARA

 On a vu une équipe sénégalaise à deux visages. Pour la première période, on a fait une entame idéale en imposant la puissance à l’adversaire et un jeu porté vers l’avant. Par la suite, je n’ai pas compris le manque de cohérence de l’équipe qui s’est fait rejoindre par deux fois au score. C’est impardonnable à ce niveau. Les Japonais ont affiché une vraie maîtrise collective et cela a porté ses fruits. Maintenant il y a des questions à se poser. Pourquoi l’équipe a perdu le fil de la rencontre ? En seconde période, les Lions ont remis la pression mais les Japonais ont compris que leur salut passait par le jeu au sol et dans les intervalles. Leur jeu de possession basé sur les intervalles avec des changements d’intervalle a fait mal aux Sénégalais qui ont couru derrière le ballon. Ce qui a fait qu’ils ont eu de très nombreuses occasions comme cette action sur la barre transversale.

 Les défaillances du Sénégal

Nous n’avons pas maîtrise les balles arrêtées malgré nos grandes tailles. On a même vu Mbaye Niang tirer des corners alors qu’il pouvait servir sur les coups de pieds arrêtés. Le résultat est un peu décevant pour nous puisqu’on n’a pas un match à la hauteur de celui contre la Pologne alors que le potentiel était là.

 Les clés du match contre la Colombie

Nous avons les armes pour nous qualifier quand bien même on va rencontrer une très belle équipe de la Colombie. Avec la qualité de notre ligne d’attaque, nous pouvons bouger la Colombie et il va nous falloir beaucoup d’espace derrière. Il faut mettre la puissance, l’impact physique sur l’adversaire d’autant que nous avons des grands gabarits au milieu. A partir de là, nous allons chercher nos flèches sur les cotés pour faire la différence.

Publier un commentaire

Commentaires