LE PREMIER AFRICAIN CHAMPION DU MONDE DE BOXE : BATTLING SIKI UN CHAMPION JAMAIS ÉVOQUÉ…

  • 0 Commentaire
Il fallait accepter l’évidence, Battling Siki était le tout premier champion du monde.

Il y a 96 ans, Battling Siki s’illustrait à travers un terrible crochet du gauche qui envoyait au tapis George Carpentier à la 6è reprise. Un coup qui l’avait consacré champion du monde devant 40.000 spectateurs Parisiens au stade Buffalo de Montrouge, qui constatait la défaite de leur idole.

Il fallait accepter l’évidence, Battling Siki était le nouveau champion du monde. Une première dans l’histoire, un africain sacré en boxe à 25 ans seulement il pesait 81 kg et impressionnait par sa taille. Au départ, on avait voulu contester sa victoire sous prétexte qu’il s’agissait d’un combat arrangé. Car dans un premier temps, l’arbitre avait pris la décision de le disqualifier prétextant un croc-en-jambe du jeune sénégalais. Une décision qui sera cachée par les juges plus tard.

Mbarick Fall de son vrai nom, le jeune saint-louisines de Gueth Ndar connaîtra une gloire éphémère. Né le 16 septembre 1897, il était venu en Europe à l’âge de 12 ans avec une riche Néerlandaise avant que celle-ci ne l’abandonne. Son palmarès est impressionnant avec 43 victoires à partir de 1919. Le jeune sénégalais s’était engagé comme volontaire pendant la première guerre mondiale, à l’issue de laquelle il sera décoré de la médaille militaire. Victime de discrimination durant sa carrière de boxeur avec des décisions arbitrales contestables, notamment en Europe. Battling Siki choisira de s’exiler aux États-Unis où il sera assassiné le 15 décembre 1925 à l’âge de 28 ans. C’est seulement en 1993 que ses restes ont été transférés à Saint Louis.

 

 

 

 

 

Publier un commentaire

Commentaires