L’Afrique du Sud veut organiser la Coupe du monde féminine 2023

  • 0 Commentaire
Le président de la fédération sud-africaine de football a annoncé mercredi l’intention pour son pays d’accueillir la plus prestigieuse compétition de football féminin, après l’édition de 2019 qu’accueillera la France l’été prochain.

Le président de la fédération sud-africaine de football a annoncé mercredi l’intention pour son pays d’accueillir la plus prestigieuse compétition de football féminin, après l’édition de 2019 qu’accueillera la France l’été prochain.

 Après la Coupe du monde masculine organisée avec maestria en 2010, l’Afrique du Sud rêve désormais d’accueillir la Coupe du monde féminine 2023, juste après la France l’année prochaine. Le président de la fédération, Dany Jordaan, l’a fait savoir dans ses propos relayés ce mercredi 5 décembre 2018 par Sowetan Live.

«En 1994, les États-Unis ont accueilli la Coupe du monde masculine et la Coupe du monde féminine en 1999. En 2006, l’Allemagne a accueilli la Coupe du monde masculine et en 2011, la Coupe du monde féminine. L’Afrique du Sud a accueilli l’édition 2010 et c’est maintenant notre heure», a déclaré Jordaan.

Le patron du football sud-africain indique que la fédération a envoyé une lettre à la Fifa, pour s’enquérir des conditions requises pour faire acte de candidature, et est en attente de la réponse de l’instance faîtière. «Je vais rencontrer le président de la Fifa, Gianni Infantino, à Paris. Il m'a invité à venir dans ce pays. Je discuterai avec lui de cette question».

Si cette initiative prospère, l’Afrique du Sud sera le premier pays africain à abriter la Coupe du monde féminine, comme ce fut le cas avec le tournoi masculin en 2010. Aussi le pays est pressenti pour organiser la CAN 2019 dont l’organisation a été retirée le 30 novembre dernier au Cameroun.

 

Publier un commentaire

Commentaires