ITW: Wabi Gomez "Je pense que nous (Bénin) pouvons nous qualifier pour la Coupe du Monde"

  • Publié : 08/02/2020 - 12:45 /
  • 461 /
  • 0 Commentaire


Quelques jours après le tirage au sort des éliminatoires du Mondial Qatar 2022 qui a placé le Bénin dans la poule J aux côtés de la RD Congo, du Madagascar et de la Tanzanie, Wabi Gomez, l’ancien sélectionneur du Bénin s’est exprimé à notre micro. Pour celui qui a qualifié le Bénin à la CAN 2008, les Écureuils peuvent bien se qualifier pour l’expédition qatarie.

Aujourd’hui entraîneur d’un club de la ligue 3 béninoise, Sitatunga FC, Wabi Gomez suit très bien et de très près l’actualité footballistique de son pays. Après la victoire en championnat contre Espérance FC, celui qui aspire devenir DTN du Bénin a livré les objectifs de son actuel club sans oublier d’évoquer la sélection nationale dans une interview exclusive à nous accordée.

Wabi Gomez, quel est l’objectif général de Sitatunga FC ?

« L’objectif, tout en prenant un schéma classique du cursus scolaire, je pense que lorsque vous quittez le CP1, vous allez au CP2, et ainsi de suite. Ils viennent de monter en 3e division, et il nous faut suivre le projet qu’on a mis en place afin de faire en sorte que dans deux ans au plus, nous soyons en première division. Nous nous battons cette saison pour monter en D2. »

Quels sont les projets du club ?

« A court terme, nous avons un projet de jeu, et de position de base. Lorsque vous jouez à la manière du Barça ou du Real Madrid et que vous circulez le ballon, vous épuisez l’adversaire avant de pouvoir marquer des buts. Mais malheureusement, nos enfants confondent vitesse et précipitation. Ils sont parfois tellement pressés de bien faire que finalement on trouve des déchets à corriger. Avec mon staff, nous ferons ce qu’il faut pour qu’ils comprennent ce que c’est qu’un projet de jeu. Nous avons aussi un projet identitaire. Vous verrez que dans mon groupe, il n’y a rien que des béninois. Nous avons misé sur nos compatriotes, parce que dans toutes les catégories que nous devons jouer, il faut que ces enfants-là comprennent qu’ils sont des béninois. Vous ne verrez aucun étranger dans mon effectif. »

Parlons des éliminatoires de la CAN. Pensez-vous que le Bénin peut se qualifier dans sa poule ?

« Nous allons nous qualifier, et je le dis en bon technicien, ce n’est pas pour flatter quelqu’un. Il n’est pas question qu’après cette prestation en Egypte, que nous ne soyons pas au prochain rendez-vous. J’ai la certitude que nous allons nous qualifier avec le travail que fait Dussuyer. »

Et le mondial ?

« Nous pouvons sortir de cette poule. C’est vrai que le Madagascar fait figure d’un grand gabarit, mais ce n’est pas impossible pour nous autre. Je pense que si la discipline, l’envie, l’état d’esprit qu’affiche les joueurs des Écureuils actuellement, nous remettons encore la chose dans un souci de montrer aux gens que le football béninois a changé de pointure, de palier, je pense que nous pouvons nous qualifier pour la Coupe du Monde. Moi je rêve de cela. »