INTERVIEW CHÉRIF MELLAL - PRÉSIDENT DE LA JSK À AFU : " Bâtir un club et pas seulement une équipe"

  • 2 Commentaires
Aux commandes de la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK), Cherif Mellal nourrit de grands ambitions pour son club. Dans cette interview, l'homme d'affaire explique sa vision du football et dévoile les grands projets en faveur de la JSK et du football Algérien.

Africa Foot United : Comment êtes-vous arrivé à la tête de la JSK ?

Cherif Mellal : C’est principalement par amour pour ce club que je suis là. Cette équipe aux 6 étoiles a connu d’énormes déceptions que tout le monde connait. Au lieu d'être spectateur de ce qui se passe, j’ai foncé sachant que la partie ne sera pas facile. Il est vrai que ma venue a suscité moult interrogations. Quelques médias se sont interrogés sur mon engagement, et mes connaissances en football. Je suis aujourd’hui président de ce club avec une excellente équipe.

AFU : Au-delà de l’évidente réussite qu’a constituée le maintien en ligue1 Mobilis, quel sont vos objectifs à présent ?

CM : On a un projet qui est mûrement réfléchit. Je suis venu, non pas pour faire de la figuration mais pour apporter ma pierre à la reconstruction de ce grand club, dans les moments où tout s’écroulait.  Nous allons travailler pour que ce club retrouve son image d'antan et sa stabilité. Combien de situations difficiles ont été créées ou envenimées par faute de gestion saine ? Aujourd’hui, nous avons réussi à surmonter les pires épreuves et répondre aux attentes de ce club et des supporters. Notre projet sportif, est de donner la priorité aux jeunes, il faut qu’ils progressent, nous ferons tout pour que la JSK devienne une véritable école de formation et que les jeunes évoluent dans le cadre d’une discipline sportive, qui puisse leur permettre de progresser et de monnayer leur talent à l’échelle mondiale.

AFU : Devrait-on s’attendre à de gros investissements à venir ? 

CM :  Nous allons investir, il existe un projet que nous allons respecter. Nous avons mis en place un organigramme, qui permettra à ce club d’avoir une équipe parfaitement organisée pour évoluer et pour rester longtemps dans sa référence. Un club de football est une entreprise à part entière, avec un grand nombre d’acteurs et des enjeux sportifs et économiques de plus en plus importants mais pas seulement. Chaque membre de ce club a son poste, avec des missions claires. Bâtir un club et pas seulement une équipe. Nous parcourons quotidiennement les communies et les villages à la rencontre les supporters, parce qu’il faudrait qu’ils nous connaissent mieux. Nous les rencontrons, nous discutons avec eux, et nous prenons actes de leurs souhaits. Nous voulons être une grande famille, ceci n’a jamais été fait ni chez nous, ni même ailleurs. 

AFU : Pensez-vous renforcer l'équipe avec l’arrivée de nouveaux joueurs lors du prochain mercato ?

CM : Chaque cadre a sa mission. Si l’entraîneur juge nécessaire de renforcer l’équipe, on le fera, il est seul le seul maître à bord. C’est lui qui gère.

AFU : Un centre de formation, va naître?

CM :  Il sera d’abord économique. Cette Académie, sera aussi un outil qui donnera une force à notre équipe et à son image. On va préparer l’avenir des jeunes, l’académie ne va pas se limiter à la formation des footballeurs de demain mais aux adultes de demain. Avec la formation, ils peuvent faire autre chose qu’être footballeur, peut être entraîneur ou enseigner le sport. Il y aura des cours de sports et des études scolaires.

AFU : La violence refait surface dans nos stades

CM:  La JSK condamne la violence d’où elle vient. Le dernier acte, j’entends par là la défaite du président Hacene Hemar. Le comportement des supporters de l’Entente est synonyme d’un manque de confiance en leur équipe. A la JSK, nous répondrons par l’hospitalité et non par la violence, ce n’est pas le style du club. C’est regrettable, voire même désolant d’assister à des scènes de violences que nous condamnons avec véhémence. Au niveau de notre club la violence sera combattue, nos supporters sont et seront les boucliers de ce fléau. Nous accueillerons tous les clubs de la même manière, tout sera fait pour qu’ils assistent à un beau spectacle. Nos supporters comme ceux des autres clubs, sont adultes. Il n’y aura aucune revanche. Pour nous le dossier est fermé.

AFU : Quelle réponse avez-vous en faveur de ceux qui tacle l’arbitrage ?

CM : Pour nous il est le chef d'orchestre sur le terrain. Vous savez par faute de connaissance du règlement du football, même quand sa décision est bonne, il y’a toujours des personnes pour dire qu’il a tort, ça fait partie du métier. Seul, il fait face au public, aux joueurs, et aux dirigeants. L’Arbitre italien Pierluigi Colina disait « Le football n'est pas un jeu parfait. Je ne comprends pas pourquoi les gens veuillent que l'arbitre le soit », je trouve qu’il a raison.

AFU : On vous laisse le soin de clore l’interview avec le sujet de votre choix

CM : Vous remarquerez que je ne parle pas du podium, de la course à la coupe d’Algérie, nous vison la performance et surtout le respect des valeurs sportives. Nous allons travailler pour que la JSK retrouve son lustre d’antan tant au niveau national que continental. Dans notre projet sportif, notamment à l’ouverture de notre stade nous accueillerons une formation européenne de Ligue 2 française, le Red Star FC, le 23 mars prochain avec au programme, un gala artistique.

 

 

 

 

 

RépondreRépondre à tousTransférer

Publier un commentaire

Commentaires

  • Ait said Ait said
    2018-10-03 13:25:32
    Jsk ma famille que je suis
  • Medrali Ouali
    2018-10-03 13:08:10
    Le nom du stade, à M.Mellal : Matoub LOUNES.