Crédit Image : AFP

GROUPE H : JAPON - SÉNÉGAL : UNE VICTOIRE POUR ENTREVOIR LA QUALIF AU DEUXIÈME TOUR !

  • Publié : 23/06/2018 - 16:42 /
  • 1873 Vues /
  • 0 Commentaire
L’équipe du Sénégal va effectuer sa deuxième sortie du mondial 2018 face au Japon ce dimanche. Un match ou les Lions jouent déjà leur qualification au second tour.

 

De Dakar : Mouhamed Camara

Dans ce mondial, ce n’est décidément pas celui des pays africains. Après l’élimination précoce de l’Égypte et du Maroc, le Sénégal cristallise l’attente de tout un peuple. Mais pas que. C’est tout un continent qui se voit porté par les Lions. Le Nigeria est venu gonfler cet optimisme que le continent pourrait placer au minima deux représentants au second tour. Une bonne perspective à imaginer. Surtout que le Sénégal a demarré du bon pied ce mondial avec une victoire qui le place sur orbite devant la Pologne lors de la première journée. Il faudra refaire le coup et la réussir face au Japon. Pour cela, Aliou Cissé peut se servir de ses hommes mais aussi de l’historique des confrontations entre les deux sélections.

En effet, en trois confrontations avec le Japon, le Sénégal en est sorti victorieux à deux reprises. D’abord en octobre 2001 ou la bande d’Aliou Cissé, capitaine d’alors de la sélection, avait pris le dessus sur le Japon sur le score de 2 à 0. Deux années plus tard, les Lions remettent cela avec un score plus étriqué (1-0). La première rencontre entre les deux équipes remontent en 1987 et un score de parité (2-2) est venu séparer les deux équipes. En 2018 soit 31 ans plus tard, au moment ou la bande à Sadio Mané doit écrire sa page comme celle de ses devanciers, l’attente est dans une victoire. Un succès qui placerait les Lions au second tour. Mais aussi un résultat qui aura son incidence dans la suite de la compétition au moment d’aborder les deux géants de la poule G : la Belgique ou l’Angleterre. Mais l’heure n’est pas encore aux calculettes. Pour le moment, les Lions doivent remporter cette finale d’outsiders.

Au delà de cet avantage historique sur son adversaire, le Sénégal a un problème de riche. Avec un effectif ou tous les joueurs sont interchangeables, Aliou Cissé a eu du mal à se retrouver lors des matches amicaux. Un dernier réglage à permis au coach de revenir sur ses fondamentaux et en faisant des choix forts notés lors du premier match. En guise d’exemple, Cheikhou Kouyaté, le capitaine d’alors, a été sorti de l’équipe au nom de « la cohésion du jeu ». Une cohésion qui a eu son rendement. Un milieu très dense à la récupération des seconds ballons, une ligne d’attaque qui ne rechigne pas sur les efforts défensifs. En prime, un Mbaye Niang de gala. Le joueur de Torino aura réussi un match parfait avec une activité débordante récompensée par un but espiègle.

On ne change pas une équipe qui gagne, nul doute qu’Aliou Cissé y tiendra compte au moment de composer son onze.

 

 

Publier un commentaire

Commentaires