Gabon: Pas encore le bon moment pour Maguy Patricia Mouvogny, avec la sélection féminine

  • Publié : 15/05/2020 - 15:07 /
  • 90 /
  • 0 Commentaire


Elle s'est faite presque effacée des tabloïdes. Maguy Patricia Mouvogny attend toujours le bon moment pour se consacrer à la sélection féminine du Gabon.
 
Depuis un certain temps, Maguy Patricia Mouvogny ne fait plus parler d'elle et cela s'explique par le fait que la jeune footballeuse gabonaise s'est concentrée sur ses études.
 
« L’année dernière, j’étais en Terminale et je préparais mon baccalauréat que j’ai d’ailleurs obtenu avec mention très bien. Et tout de suite j’ai commencé mes études universitaires à l’université de Brighton où je prépare un Bachelor en Tourisme international and Management », a déclaré Maguy Patricia Mouvogny Mboui répondant aux questions du journal local Gabon All Sports.
 
La jeune footballeuse gabonaise de 19 ans aujourd'hui en Angleterre, s'est mise en retrait afin de mieux se concentrer sur ses études avant de penser à la sélection.
 
« J'avais besoin d’un peu de temps pour m’adapter avec ma nouvelle vie d’étudiante. Puis reprendre les entraînements, certainement avec mon équipe de l’université. Mais au moment où je voulais me remettre en jambes, la pandémie du coronavirus a envahi le monde. Et ici en Angleterre, tout est en stand bye. Sinon je reprendrai aussitôt que possible mes entraînements », a laissé entendre Maguy estimant que le moment venu, elle sera prête pour son pays.
 
« Au moment opportun, j’offrirai mes services à mon pays d’origine, le Gabon. J’ai des jeunes footballeuses gabonaises talentueuses avec lesquelles j’échange d’ailleurs régulièrement et nous sommes toutes unies d’apporter notre contribution dans le football féminin gabonais Le football au Royaume Uni est une tradition. Je souhaiterais que cela devienne également une tradition pour les footballeuses gabonaises. Avec le football, on s’épanouit et on se développe aussi mentalement. Et pour terminer, je leur dis que le football féminin du Gabon a besoin de s’affirmer à l’international ».
 
Depuis son arrivée à l’université de Brighton, la gabonaise joue un rôle important dans l’attaque de l’équipe féminine de football. Elle est consciente des raisons de sa venue au Royaume uni et met en avant ses études au risque de se retrouver sans rien après le football. Un message assez fort aux autorités gabonaises et même aux sportives de savoir gérer leur carrière.