Entretien: Kayi Lawson " L'arbitrage togolais a de l'avenir "

  • Publié : 18/07/2020 - 15:35 /
  • 133 /
  • 0 Commentaire


Les Arbitres togolais s'imprègnent des nouvelles lois de jeu, avant le début éventuel de la nouvelle saison sportive (2020-2021). Ils sont au total 101 arbitres dont 30 participants et 71 observateurs à suivre le Cours MA en ligne. La présidente du département des arbitres à la Fédération Togolaise de Football (FTF), Madame Kayi Hogban Latre Lawson épouse Addablah revient sur l'importance et les modules développés dans un entretien qu'elle a accordé à www.africafootunited.com.

Quel est l'objectif de ces cours MA ?

Kayi Hogban Lawson: Avant toute chose, nous tenons à remercier la FTF pour avoir accepté la demande de ce cours MA en ligne de la FIFA et pour avoir accompagné financièrement les participants pour l'achat des Go internet. Ceci dit, revenons à votre question, la pandémie du coronavirus qui a secoué le monde entier a perturbé les activités arbitrales. La FIFA étant dans l'impossibilité d'organiser de manière physique les cours d'arbitrage dont nous avons fait la demande, a trouvé la solution en proposant aux associations nationales des cours en ligne par Zoom. L'ambition de ces cours est de soutenir et améliorer l'arbitrage. Bref, elle est de renforcer les capacités des arbitres.

Quels sont les thèmes techniques dispensés ?

Au cours de ce stage, des thèmes techniques et physiques sont dispensés par des instructeurs FIFA désignés pour la cause. Au niveau technique, nous avons souscrit aux thèmes, Amendements Lois du jeu, position et lecture du jeu, challenge, fautes de main, hors jeu. En plus de ces 5 thèmes, l'instructeur y a ajouté les incidents de la surface de réparation qui va de père avec position et lecture du jeu. Nous avons 1h30 de cours technique et 30 mn de cours physique.

Combien d'arbitres togolais y participent ?

Au total 101 arbitres dont 30 participants et 71 observateurs. Nous avons voulu faire participer un plus grand nombre en mettant bien sûr la différence entre participants, les ayants droits, et les observateurs.

Les Dames y sont-elles en nombre important ?

Elles sont au nombre de 8 dont 4 FIFA.

Quel regard portent la CAF et la FIFA sur le sifflet togolais ?

Ce qui est rassurant est que l'arbitrage togolais a de l'avenir. Nous avons une candidate coupe du monde, des prometteurs et des jeunes talents.

La progression de l'arbitrage togolais se fonde sur quoi ?

Il n'y a pas de bâton magique. Le travail paie toujours. Nous faisons la politique de la FTF qui nous a fixée des objectifs que nous suivons à la lettre. En plus de cela, il y a la rigueur et le travail bien fait au niveau du département et l'appui technique et moral de la Commission des arbitres. Il y a également une prise de conscience de la part des arbitres qui ont vite compris l'adage qui dit " The right man at the right place ".

L'ouverture officielle du cours MA en ligne a été faite par la représentante du Président de la FTF, Madame DZODOPE Ayawa Mana, membre du Comité Exécutif et présidente de la commission des arbitres. Le cours pour instructeurs d'arbitres est prévu pour le 23 juillet prochain.