Dirar et la sélection marocaine retrouvent le terrain après l'échec du Mondial Russe.

ELIM. CAN 2019 / MAROC – MALAWI : LES LIONS VEULENT ÉTEINDRE LES FLAMMES

  • Publié : 07/09/2018 - 15:17 /
  • 793 /
  • 0 Commentaire


Après un mondial chaotique, le Maroc reçoit le Malawi au stade Mohammed-V (Casablanca) ce samedi 08 septembre pour le compte de la 2ème journée des éliminatoires de la CAN 2019 à 19hGmt.

 

Par Yacine B.

Les Lions de l’Atlas seront en attraction au stade Mohammed-V face au Malawi en tournoi qualificatif pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019.

L’occasion pour Hervé Renard et son groupe de faire table rase du déboire au Mondial Russe et repartir de plus belle. Le technicien français et ses hommes accusent déjà un retard de trois points après la défaite face au Cameroun (1-0) lors de la première journée. À domicile et devant un public chaud bouillant, la formation Malawite ne devrait pas poser de soucis aux Marocains. D’ailleurs, les dernières confrontations ont tourné à leur avantage. La dernière victoire du Maroc face à son adversaire date d’il y’a onze ans (1-0). Mais avant, les Lions marocains s’étaient imposés en 2006 (2-0), en 2005 (4-1) en 1993 (0-2), et en 1985 (2-0) pour un seul nul en 2004 (1-1) et une défaite 1993 (0-1). Clairement l’histoire plaide en faveur du Maroc qui pourra compter sur l’adresse clinique de son attaquant Ayoub El Kaabi et la vista de Hakim Ziyech et autres mondialistes pour mettre en déroute les Flammes Malawites. Mais la partie est loin d’être acquise surtout avec l’absence de Khalid Bouthaib et Manuel Da Costa.

Les Lions de l'Atlas en quête de rachat

La route accédant à la CAN est parsemé d’embuche. Le Maroc, en perdant au Cameroun, organisatrice d’une des CAN les plus controversées, l’aura appris à ses dépens. Au coup d’envoi de la partie, le Malawi demeurera leader de la poule B et n’est pas leader qui veut.  Après une première victoire face au Comores (1-0), eux n’auront pas la pression. Le sélectionneur belge du Malawi, Ronny Van Geneugden a battu le rappel de ses troupes. Avec un groupe composé en majorité de joueurs évoluant sur le continent dont le capitaine Limbikani Mzava (Golden Arrows, Afrique du Sud), les Flammes espèrent surprendre la formation marocaine en proie à des soucis internes d’où le refus de Medhi Benatia de rejoindre l’écurie de Renard.

La bande à Van Geneugden même avec une défaite à Casa serait encore dans le coup. Cependant, le point du nul ne serait pas une mauvaise opération encore moins une victoire.