ELIM. CAN 2019 GROUPE J / SWAZILAND – TUNISIE : ÇA DEVRAIT PASSER POUR LES TUNISIENS

  • Publié : 08/09/2018 - 23:21 /
  • 1652 /
  • 0 Commentaire


Pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019, la Tunisie à rendez-vous avec le Swaziland ce dimanche 09 septembre à Manzini au stade Mavuzo à 13hGmt.

Opposition entre le premier le 36è et le 1er pays africain au dernier classement FIFA ce dimanche au Mavuzo stadium pour la deuxième journée des rencontres d’accès à la CAN 2019.

Manquant de peu la qualif’ de l’édition précédente, le Sihlangu a l’opportunité de confirmer sa montée en puissance à travers un résultat positif à domicile après le nul obtenu à Niamey face au Mena Nigérien (0-0) lors de la 1ère journée. Pour ce petit poucet du Groupe J, l’objectif est clair : valider son billet pour un premier tournoi continental. Pour réussir sa mission, le sélectionneur par intérim Anthony Mdluli a fait des choix forts. Lui, a écarté des joueurs cadres de son vestiaire notamment Wonder Nhleko, le portier Sandile Ginindza, le milieu de terrain Njabulo Ndlovu, et les deux défenseurs Sanele Mkhweli et Mandla Palmer. Pour combler ce vide, le sélectionneur Swazilandais a fait appel à plusieurs jeunes joueurs dont Richard McCreesh (Mbabane Swallows), Joseph Ndaba, Tony Tsabedze, Sandanezwe Mathabela et Sifiso Mabila, tous des joueurs issus du Mbabane Swallows). Hormis Banele Sikhondze qui évolue à Polokwane City en Afrique du Sud tous les joueurs swazilandais évoluent au pays. De pied ferme, ils attendent les mondialistes tunisiens dans leur environnement et dans leur fief.

Eux, savent qu’ils sont loin d’être en terrain conquis à Manzini. Qu’à cela ne tiennent, les Aigles de Carthage voudront impérativement renouer avec la victoire après un mondial russe décevant.

Nabil Maâloul a cédé sa place à Faouzi Benzarti. Après deux premières échecs (1994 et 2010) chez les Aigles, le nouvel sélectionneur tunisien veut marquer de son empreinte ce troisième passage. Cela passe par une qualification pour le Cameroun 2019. Entre la Tunisie et le Swaziland, clairement il n’y’a pas photo. Les Tunisiens devraient trouver les moyens pour éviter le piège Sihlangu. La plupart des mondialistes sont bien présents, Wabhi Kazri, Farouk Ben Moustapha, Yassine Meriah et ça devrait passer. Une victoire leur permettrait de s’échapper. Faudra tout de même éviter l’excès de confiance.

                                                                                                                         MD

GROUPE J (2ème Journée) Déja Joué

Egypte 6  NIGER 0