Crédit Image :DR

ELIM. CAN 2019 GROUPE D / TOGO – BENIN : DUEL ENTRE FRÈRES SIAMOIS À LOMÉ

  • Publié : 08/09/2018 - 22:19 /
  • 1134 /
  • 0 Commentaire


Deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019, le Togo reçoit son homologue Béninois au stade Municipal de Lomé à 14h Gmt. Une rencontre alléchante entre deux voisins similaires que tout oppose.
Par Éphrem Nabil

Des lustres qu’ils s’observaient en chien de faïence en réalité. Encore plus dans quelques heures au stade Municipal de Lomé où la formation hôte du Togo défiera son proche voisin, le Bénin, pour sa seconde sortie en éliminatoire de la Can du Cameroun.

Seulement 115 kilomètres séparent ses deux pays culturellement et socialement identique. Cependant, la rivalité entre Togolais et Béninois est hallucinante du point de vue sportif. Sur le terrain et en dehors, aucune n’accepte la suprématie de l’une sur l’autre. Et généralement les oppositions entre les deux formations sont électriques. Celle de demain ne dérogera pas à la règle.

Dos au mur, les Éperviers le sont déjà. Trébuchant à Blida face à l’Algérie (1-0) lors de la première journée, Claude Le Roy et ses poulains n’ont plus droit à l’erreur. Une défaite à domicile viendrait compromettre les chances d’Emmanuel Adebayor and Co à la prochaine édition de la CAN au Cameroun. Le technicien français, devra trouver la bonne carburation pour rapidement recoller au classement. Et pour cela, ses hommes doivent pouvoir faire preuve de réalisme devant les cages adverses, l’un des péchés mignons des Éperviers.

Vingt ans après sa dernière victoire face à son adversaire du jour (6 septembre 1998 : 1-0), le Bénin veut rééditer l’exploit au stade municipal de Lomé et enfoncer d’avantage « son frère ennemi ». Absent lors de la CAN gabonaise, le Bénin de Michel Dussuyer n’a pas l’intention de rater celui du Cameroun. L’ancien sélectionneur ivoirien espèrent réaliser ce pari. Après avoir idéalement démarré sa campagne par une victoire face à la Gambie (1-0) à domicile sous la direction d’Oumar Tchomogo, le Bénin s’était mis dans le sens de la marche. Il veut enchainer. Stéphane Sessegnon, Adenon Khaled, Emmanuel Imorou…tous les cadres sont bien présents. Malgré l’état catastrophique de la pelouse du stade du Municipal de Lomé, les Écureuils comptent rentrer à Cotonou avec un résultat positif. L’envie et la détermination y sont. Reste à prouver maintenant à Lomé. Ce sera une autre paire de manche.

 

le capitaine des Eperviers invite le public sportif togolais à la non-violence 

 

« Il y a eu l’histoire du match Benin-Togo. Et tout récemment l’histoire des Gayman. Vous savez on est là. Moi ça m’arrive de passer par le Benin avant de venir à Lomé. J’ai beaucoup d’amis Béninois. Le duel, ça va être sur le terrain. Il y aura du fairplay sur le terrain. Malheureusement, je ne serai pas dans les tribunes. Je demande à tous mes frères d’être fairplays dans les tribunes. Parce que c’est dans les tribunes que ça commence. Si ça commence par dégénérer dans les tribunes, c’est sûr que nous aussi sur le terrain, on va avoir le sang chaud et on risque de faire du n’importe quoi. Je demande à mes frères d’être tranquilles. Jouons, gagnons et célébrons »

 

Groupe D ( 2ème Journée Déja Joué ) 

Gambie Algérie 1-1