Les Fennecs sont nettement en pleine crise de confiance.

ELIM. CAN 2019 / GAMBIE – ALGÉRIE ( Groupe D : LES FENNECS NE CRAIGNENT PAS LA PIQÛRE DES SCORPIONS

  • Publié : 07/09/2018 - 15:27 /
  • 3666 /
  • 0 Commentaire


Trébuchant lors de sa première sortie, la Gambie à l’occasion de rectifier le tir face aux Fennecs d’Algérie ce samedi à l’Independence stadium à Bakau.

Par A.Rachid

Comme sur plusieurs stades africains, le stadium de Bakau à Banjul vibrera pour l’explication entre la Gambie et l’Algérie. Scorpions et Fennecs se retrouvent pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019.

Capitale, cette rencontre pour les deux formations. Pour celle dirigée par Tom Saintfiet, pas de calcul à faire. Il faudra assurer les trois points à domicile d’une manière ou d’une autre après la défaite face au Bénin (1-0) lors de la première journée. 

Nommé à la tête des scorpions il y’a moins de deux mois, le sélectionneur belge de 45 ans, à l’occasion de marquer son territoire et lancer son aventure avec un résultat positif d’entrée. Perdre samedi, non, il ne l’acceptera point. Lui, aura parfaitement blindé son groupe avec le retour de plusieurs joueurs évoluant en Europe dont Bubacar Sanney (Anderlecht). En rang de bataille, son commando essaiera de mettre fin à la mauvaise spirale de la sélection Gambienne, qui n’a plus gagné de match depuis près de cinq ans sur le continent. Les Fennecs sont avertis, les Scorpions ne lâcheront rien. Ils joueront tous les coups à fond. De l’orgueil, il ne leur en manquera pas pour arracher une victoire ou s’en tirer avec le nul. Mais face à l’Algérie, l’une des plus séduisante équipe du continent la tâche ne sera guère facile.

Les Fennecs sont nettement en pleine crise de confiance. Après leur période de turbulence, ils veulent redorer leur blason. Lucas Alcaraz et Rabah Madjer ont été remerciés sans avoir apporter une touche à cette merveilleuse génération des verts. Aux commandes, Djamel Belmadi à présent. L’ancien joueur de Tom Saintfiet alors qu’il évoluait à (Al Gharafa, 2003-2004), a usé de son aura pour convaincre plusieurs cadres du vestiaire à revêtir le maillot Vert. Rais Mbolhi et Nabil Taider sont de retour en compagnie de Riyad Mahrez, Sofiane Feghouli, Yacine Brahimi... 

Faut pas blaguer, avec la qualité qu’il y’a dans ce groupe, difficile de penser qu’elle ne reviendrait de Banjul avec une victoire. La pelouse de Bakau a fait sa toilette et semble être en bon état pour que les Fennecs, plus à l’aise techniquement s’expriment avec la manière. Celle qui leur est propre. Comme, leur adversaire du jour, l’Algérie est aussi en quête de rachat. Le président de la fédé, Kheireddine Zetchi qui joue sa tête sur cette qualif 2019, a confié son destin à Belmadi qui semble redonner l’amour du maillot national à plusieurs Fennecs. Reste à le démontrer sur la pelouse devant des Scorpions Gambiens gonfler à bloc, ce ne sera pas une mince affaire.

 

L’ex international Algérien Nasser Guedioura à AFU : «Le groupe est composé d’un excellent potentiel de joueurs »

 

  • « Comme  tout supporter algérien, je ne peux qu’être  optimiste pour nos verts. Le groupe est composé d’un excellent potentiel de joueurs, ils sont professionnels, ils connaissent leur métier, ils  mesurent l’importance de leur  tache ,c’est un groupe qui a  conscience des  retombées du résultat de cette première sortie sur le moral de tout le monde. La majorité a l’expérience de l’Afrique,  ils savent gérer les contraintes  climatiques.  Ce sont des connaisseurs  et savent   décortiquer  les contours d’une grande compétition,    ils ont cette expérience.  Belmadi a  son rôle, celui   de veiller a ce qu’il y’ait une solidarité  entre joueurs .On sait qu’il n’a pas  eu le temps nécessaire pour faire   assimiler sa stratégie   en si peu de temps. Mais comme ils ont  une sacrée expérience   on leur souhaite bon vent »