Michaël Ngadeu :Le nouveau capitaine des Lions

ELIM.CAN 2019 / COMORES -CAMEROUN : LES LIONS EN RODAGE À MORONI

  • Publié : 07/09/2018 - 15:36 /
  • 230 /
  • 0 Commentaire


Le nouvel entraîneur du Cameroun, Clarence Seedorf, a jeté son dévolu sur Michaël Ngadeu, pour arborer le brassard de capitaine samedi face aux Comores.
Par : Yannick Kenné

En conférence de presse vendredi à Moroni la capitale comorienne, Clarence Seedorf, le nouveau sélectionneur des Lions indomptables, était accompagné du taulier Idris Carlos Kameni, et de Michaël Ngadeu. Séance tenante, le technicien hollandais a annoncé à la presse que ce dernier était le patron de son vestiaire, le temps de cette rencontre qui oppose le Cameroun samedi aux Comores. 

Une question qu'avait volontiers éludé Seedorf le 20 août dernier au cours de la conférence de presse d'annonce de sa première liste, arguant que les "choses allaient se faire naturellement".    Seedorf a pris tout le monde de cours, alors que les prétentions au sein de l'opinion semblaient converger vers  Eric Choupo-Moting, le néo parisien ou vers Vincent Aboubakar. 

C'est finalement sur le défenseur Michaël Ngadeu, meilleur buteur camerounais à la CAN 2017 ( 2 buts) que le choix a été porté par Seedorf, qui rompt avec une tradition bancale qui voulait que le capitaine des Lions indomptables soit désigné par un arrêté du ministre des sports. Le sociétaire du Slavia Prague conservera-t-il l'étoffe après cette rencontre, qui ne compte que pour du beurre pour les Lions ? 

Clarence Seedorf, le nouveau sélectionneur des Lions 

En effet, en tant que pays organisateur, le Cameroun est d'ores et déjà qualifié, et la confrontation face aux Comores s'apparente à un match amical pour les équipes de Ngadeu. Un vrai match de rodage qui permettra à Clarence Seedorf d'avoir un aperçu sur son groupe en vue des échéances à venir.  Il s'agit du premier test de l'ancien coach du Milan AC, qui devrait sans doute de passe des services de Paul-Georges Ntep et de Jérôme Onguené, dont la procédure de transfert d'associations, de la fédération française à la fédération camerounaise, semble prendre plus de temps que prévu. 

Une première victoire du technicien hollandais le plongera définitivement dans le bain du football africain, qu'il découvre pour la première dans sa Jeune carrière d'entraîneur. Dans le camp comorien, le tapis rouge est déroulé aux champions d'Afrique en titre, mais il sera davantage question de faire plaisir au public local, sans pour autant faire d'une victoire un impératif catégorique. 

"Il peut y avoir des surprises mais à ne pas trop rêver, on ne part pas favoris. Ce qui est sûr est qu’on va tout donner pour cette rencontre. Si l’on gagne on va dire que les Comores ont fait un incroyable exploit. Si l’on perd, les gens diront que c’est normal, c’était face au champion d’Afrique en titre", s'est épanché Amir Abdou, le sélectionneur comorien.