Douala Kwata Challenge : L’incroyable révolution du basketball de la rue

  • Publié : 02/11/2018 - 18:20 /
  • 101 /
  • 0 Commentaire


Lancé en 2017, le Douala Kwata Challenge est une compétition de basketball qui met aux prises les basketteurs des différents quartiers de la ville Douala dans le but de promouvoir la pratique de cette discipline sportive.

Au commencement, c’était un fait banal. Un  groupe de cinq jeunes basketteurs  décide  de constituer une équipe pour affronter les joueurs des quartiers voisins.  Mais, ces passionnés de la balle orange, sont loin de s’imaginer  que ce  challenge prendra une autre tournure quelques mois plus tard.  Le mouvement, baptisé Douala Kwata Challenge (Dkc),  attire progressivement les curieux, amateurs et professionnels entrent  dans la danse. Au fil des mois, ce qui n’était qu’un moment de détente entre basketteurs prend de l’ampleur. Les amoureux  de cette discipline sportive des  différents quartiers de la ville de Douala, la capitale économique du Cameroun, sont entrés  dans le jeu.

C’est ainsi que les initiateurs du projet décident  alors de créer une compétition d’une grande envergure, qui permettra à ces  différentes équipes de s’affronter. « Au début c’était vraiment quelque chose de banal. Nous avons 4 à 5 équipes. Ensuite le nombre est passé de 7 à 10 aujourd’hui nous avons 17 équipes qui participent au tournoi. Comme les  équipes montraient plus de volonté, nous avons été obligés de revoir nos exigences au niveau de l’organisation pour que  la compétition se déroule dans de bonnes conditions », explique Hassan Wally le responsable de la Communication de Dkc.

Deuxième édition

Cette compétition de basketball qui réunit au tant les équipes féminines que masculines, se jouent uniquement  le dimanche sur des terrains différents. Le but de cette rotation  est de  faire découvrir et connaître les rouages de cette discipline sportive dans les quartiers.  « Nous   voulons développer ce sentiment d’appartenance à un secteur.  Le  fair-play  est mis en avant.  Malgré toute la concurrence et la rivalité entre les quartiers, on garde toujours l’esprit de fraternité », souligne ce basketteur.

Le tournoi est assujetti aux règles du basketball classique, mais avec quelques particularités adaptées  au  contexte local.  Les joueurs qui  se recrutent au tant chez les professionnels que  les amateurs ont l’obligation de défendre leur quartier de résidence. « Etant donné que les équipes représentent les quartiers et les communautés, la liste a été remodelée pour permettre aux équipes d’aligner un maximum de joueurs. Les journées se jouent en phase aller chez les messieurs. Les huit  premiers  se qualifient pour la phase finale des play-offs qui se joue en aller et retour. Les vainqueurs jouent les demi-finales en aller et retour et la finale se joue en un seul match », précise  Hassan Wally.

La deuxième édition de ce tournoi en quête de sponsors,  connaitra son apothéose le dimanche 4 novembre prochain à Douala. La finale  masculine  opposera les joueurs du quartier Cité-Sic à ceux de Bonaberi. L’ultime duel chez les dames, mettra aux prises les basketteuses de l’arrondissement de  Douala 5e à celles de Douala 13e (association de l’arrondissement de  Douala 1er et 3e). Ce tournoi est  aussi une niche de détection pour les chasseurs  de talents.